CamerounSociété

Cameroun/ Pour rembourser sa dette, une femme dé.capite sa belle sœur

Les habitants du quartier Biyem-Assi, à Yaoundé, ont été les témoins d’un crime crapuleux perpétué le lundi 22 août dans un hôtel de ce quartier. Une femme a dé.capité sa belle sœur.

Une affaire de meurtre alimente les conversations dans la capitale camerounaise. Une nommée Désiré Beyanga, a dé.capité sa belle-sœur, Marie France MBEYA, âgée de 57 ans. 

C’est à l’hôtel le  » Mendzang  » situé au quartier Biyem-Assi que le drame a été constaté. Selon les informations recoupées à bonne source, elle aurait réalisé ce crime odieux pour se faire de l’argent. 

En effet, Désiré Beyanga puisqu’il s’agit d’elle, a fait venir sa belle sœur à l’hôtel. Une fois dans la chambre dudit hôtel, elle lui ôte la vie. Pour éviter d’attirer les soupçons, elle sort et revient le dimanche soir, avec une valise.

Dans cette valise, elle va y mettre le corps qu’elle a pris le soins de découper en morceaux. Elle va par la suite tenter de sortir de l’hôtel avec le colis. C’est à ce moment précis quelle sera interpellée par le gérant de l’hôtel qui constate qu’elle a du mal à transporter sa valise.

Cameroun/ Pour rembourser sa dette, une femme dé.capite sa belle sœur

Se proposant de l’aider à faire descendre la valise au rez-de-chaussée, la concernée refuse catégoriquement. Ce qui emmène ce dernier à la suspecter. Il fera donc appel à d’autres employés qui viendront contraindre Désiré Beyanga à dévoiler le contenu de sa valise .

Lire aussi : “J’ai tué mes enfants parce qu’ils disaient ‘Feu’ au lieu de ‘Dieu’” 


Après mainte embrouille, ils vont réussir à lui arracher la valise et découvrir le corps décapité de sa victime. Alertées, les forces de l’ordre vont l’arrêter. D’après les premiers éléments de l’enquête, Désiré Beyanga va avouer qu’elle avait une dette de 4 millions dans une réunion. Elle s’est donc abonnée à une page sur Facebook dénommée Richesse, c’est de là qu’on lui a promis cinq cent millions de FCFA si elle déposait le corps de quelqu’un.

Quant à la dépouille de la victime, elle a été déposée à la morgue de l’hôpital Central de Yaoundé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!