Cameroun

Cameroun: Une femme empoisonne ses trois neveux à Ebolowa

Respectivement âgés de 4, 8 et 10 ans, trois enfants auraient été empoissonnés dans la ville d’Ebolowa, capitale de la région du sud du Cameroun il y a quelques jours. Plusieurs sources concordantes expliquent que deux des trois enfants auraient rendu l’âme après avoir consommé le repas qui leur avait été servi par leur tante.

En l’absence de la maman des enfants, c’est la tante dont l’identité n’a pas été déclinée qui avait pris l’initiative de s’occuper des trois enfants dont deux garçons et une fille. Selon les témoignages recueillis sur place, les enfants ont été pris d’un violent malaise après avoir fini de manger des tubercules avec une sauce blanche que leur tante avait pris le soin de concocter.

Aux dernières nouvelles, les deux garçons ont déjà rendu l’âme et c’est leur sœur cadette âgée de 4 ans qui est encore en vie. Elle se trouve actuellement dans le coma et mise sous soins intensifs dans un hôpital de la ville.  Les soupçons pèsent sur la tante des victimes. Cette petite sœur de la maman des enfants empoisonnés aurait pris la fuite avant d’être rattrapée par les forces de maintien de l’ordre. Elle a été conduite au bureau des forces de maintien de l’ordre pour besoin d’enquête.

Il faut dire que la mort des deux premiers enfants a suscité une énorme exaspération au sein de la population d’Ebolowa qui voulait en découdre avec la femme suspecte. Mais plus de peur que de mal. La police arrivée sur les lieux, a réussi à calmer les tensions. C’est une ville inconsolable que l’on observe dans cette région du Cameroun après ces décès inattendus qui sont survenus.


Certains habitants ont laissé entendre que la tante des enfants n’était pas à son premier forfait. Elle avait d’ailleurs été chassée de son premier mariage, pour des faits similaires.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page