USA

Haïti: 7 ans après le séisme, les USA demandent aux Haïtiens de rentrer chez eux

L’administration de Donald Trump a donné 18 mois à partir de Janvier 2018 aux 58000 Haïtiens vivant sur le territoire des Etats-Unis pour quitter le pays. Ces ressortissants haïtiens bénéficient du statut de protection temporaire (TPS). Cependant, ceux qui ont fait une demande d’immigration légale pourront rester sur le territoire américain. C’est ce qu’ont rapporté les responsables de l’administration. Parmi ces ressortissants haïtiens, plus de 30 000 vivent en Floride et une autre grande partie à New York.

 

Des conditions en Haïti qui se sont améliorées

Un peu plus avant, le secrétaire d’Etat américain sous Barack Obama, John Kelly avait déclaré que les conditions en Haïti s’étaient nettement suffisamment améliorées de sorte que les Etats-Unis ne prolongent pas le statut temporaire de ces Haïtiens.

Dans cette période, ce statut avait été prolongé de six mois. Ainsi donc, pour l’administration Trump, les bénéficiaires ont été invités à se préparer pour quitter les Etats-Unis jusqu’à Juillet 2019 où l’expulsion deviendra effective.

Publié sur le site officiel du département de la sécurité intérieure, le communiqué explique : « la décision de mettre fin au TPS pour Haïti a été prise après un examen des conditions sur lesquelles était fondée la désignation initiale du pays et ces conditions exceptionnelles mais temporaires empêchaient Haïti de gérer adéquatement le retour de ses ressortissants, comme l’exige la loi. »


 

Réactions de certaines sommités et associations

Pour plusieurs associations comme United We dream, la décision de Donald Trump vient s’attaquer aux immigrants et aux personnes de couleur. Ainsi, elle entend soutenir ces Haïtiens. A elles, s’ajoute le président du comité national démocrate Tom Perez qui a dit que la cruauté de Donald Trump n’a pas de limite. Cependant, pour plusieurs élus d’extrême droite, Donald Trump a échoué à un « grand test » de son programme d’immigration pro-américain en permettant aux 59 000 migrants haïtiens de rester 18 mois.

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page