CAN 2017Sport

CAN 2017 : Analyses après la première journée

Aliou Goloko, Journaliste de Sport

Belle première journée de cette 31eme Can avec une tendance générale qui se confirme : aucune équipe n’est pour l’instant au-dessus du lot. Pour les trois victoires, à l’issue de la première journée des matches de poule, Sénégal, RDC, Ghana,  les trois équipes ont pris une bonne option. Nous serons cependant fixés après la deuxième sortie de chacune de ces  équipes
.
Mon coup de cœur : le  Zimbabwe. Une équipe très fraîche et qui reste sur les fondamentaux du football d’Afrique australe : un mélange de technicité et de vivacité. Confirmation pour les grands : Égypte,  Ghana et  Cameroun. Surprise du Togo et de la Guinée Bissau. Légère déception pour la Côte d’Ivoire et le Gabon, capables cependant de rehausser leur niveau pour la suite.

Publicité

Le Sénégal, pour une fois,  joue sur sa vraie valeur.  C’est-à-dire,  sa qualité athlétique. Mais il aura du mal contre une équipe joueuse. C’est déjà évident que les maghrébins auront du mal comme chaque fois qu’une Can se joue sous les tropiques.  Particulièrement en dessous de la ligne de l’équateur ou dans le golfe de Guinée. Seul l’Egypte arrive souvent à tenir.

L’Arbitrage : jusque-là correct,  alors que Bakary Gassama, le meilleur sifflet n’a pas encore officié.
Palme des meilleurs supporters  pour l’instant : RDC, Togo, Côte d’Ivoire, Burkina et Sénégal Infrastructures de dernières générations mais configuration laissant à désirer.  Tribune de presse souvent éloignée de la zone mixte et de la salle de conférence de presse et lieux mal signalés ou pas assez visibles.

Joueurs à suivre de près : Zezinho de la Guinee Bissau, Lalawale du Togo. J’ai aimé le trio  zimbabwéen Bhilliat – Katsande et Musonda. Mahrez, Ayew,  Aubameyang,  Sadio Mane ont déjà marqué. Les stars de la CAN seront de sortie. Essam El Hadary, le gardien de l’Égypte est entré dans l’histoire avec un match d’écran à 44 ans et un brassard de capitaine retrouvé. Abdoulaye Diallo, le gardien sénégalais et Onyango de l’Ouganda sont à voir de près pour leurs magnifiques prestations.

Entraîneurs : Claude Leroy, il a fâché la presse  sportive en réservant ses interviews en priorité à la presse togolaise. Hugo Broos, Coach Micho, Ibenge , Aliou Cisse  doivent confirmer la bonne gestion de leurs groupes respectifs .

Cocan : mention spéciale pour la disponibilité et la  réactivité.  Surtout, le respect pour les accrédités.  Ce qui n’est pas le cas de certains employés de Lagardère qui se comportent en petit chien méchant alors que l’on peut bien être ferme tout en restant poli et courtois .

Prince Zull : Consultant sportif

Un Zimbabwe qui surprend et qui risque de  faire tomber un des grands du groupe B. Un bon Sénégal qui semble confirmer sa forme mais quand même attention à la défense on l’a vue, en deuxième partie de jeu,  la Tunisie a manqué de réalisme. Une équipe plus efficace ferait mal aux Lions de la Téranga.

Publicité 2

L’Algérie avec  un Ryad Mahrez qui fait le travail attendu d’un grand joueur mais une équipe qui dans l’ensemble ressemble à ce qu’on a connu ces dernières années, avec elle en CAN.

Le Cameroun qui fait oublier tous les absents mais manque aussi de réalisme. Chose qu’il faudra très rapidement soigner. Les Gabonais doivent se réveiller face au Burkina. La Côte d’Ivoire a manqué d’animation et de la vitesse dans ses attaques face à un Togo qui a bien utilisé ses forces et un Adébayor qui, malgré son absence du tapis vert a fait un bon match. Cette équipe du Togo avec du rythme pourrait bien surprendre dans le groupe C.

Le Ghana a assuré l’essentiel face à l’Ouganda et le Mali a manqué la dernière balle qui fait mal. Le Ghana prend une très bonne avance dans le groupe mais attention aux Pharaons et au Mali. L’Ouganda dans ce groupe D, malheureusement, je ne vends pas très cher sa peau même avec un excellent Onyango.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer