Société

Canal+ et un de ses consultants devant le tribunal français. Explication

Thomas Lombard, ancien joueur de Rugby et consultant à Canal+ est accusé actuellement d’escroquerie par le procureur de la république. Ce dernier réclame une peine de six mois de prison avec sursis pour l’accusé et une amende de 150.000 euros pour la chaîne Canal+, elle, accusée de travail dissimulé.

Le consultant de Canal+ Thomas Lombard, ex-joueur de rugby, est accusé d’avoir escroqué Pöle Emploi. Le procureur de la République réclame une peine de six mois de prison avec sursis pour Thomas et 15.000 euros d’amende. Canal+ est accusée elle, de travail dissimulé. Le procureur a requis une amende de 150.000 euros.

Publicité

Entre décembre 2008 et novembre 2010, l’ancien international rugbyman avec 12 sélections et aujourd’hui consultant sur la chaîne cryptée aurait touché 130.000 euros de la part de Pôle Emploi, alors qu’il percevait dans le même temps des revenus de consultant par le biais de sa société Wing Communication, qui facturait ses prestations à Canal +.

A l’époque éligible à une allocation de retour à l’emploi suite à la fin de sa carrière de rugbyman, son omission de signaler son rôle d’associé-gérant de Wing Communication a conduit à un trop perçu de 48.000 euros, aujourd’hui remboursé.

L’ancien joueur du Racing et du Stade Français, âgé de 42 ans, s’est défendu en plaidant l’erreur de bonne foi mais le procureur a estimé qu’il avait « volontairement omis d’apporter certaines précisions », et réclamé une peine exemplaire.

De son côté, la chaîne Canal+ est accusée de n’avoir pas déclaré l’embauche de son consultant entre décembre 2008 et mai 2014. Le procureur a requis une amende de 150.000 euros. Auparavant, en contrat à durée déterminée, Thomas Lombard a été rémunéré à la prestation à partir du 1er décembre 2008.

Publicité 2

Pourtant, Thomas était presque toutes les semaines à l’antenne, a indiqué le procureur. « Il occupait des fonctions de quasi salarié », a précisé ce dernier. En plus de l’amende, le procureur exige un remboursement du préjudice à l’Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations) d’un montant de 160.000 euros. La décision sera délibérée le 20 novembre

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page