Sport

CDM 2026: la FIFA veut prendre cette décision contre toute attente

La Coupe du Monde a lieu pour la première fois en hiver. Jamais un pays du Moyen-Orient ne l’avait organisée. Et jamais un pays organisateur avait été éliminé au premier tour avec zéro point au compteur.  Cette Coupe du Monde 2022 a été donc une histoire de première et celle de 2026 à venir le sera encore plus.

Trois pays seront à l’organisation de la 23e Coupe du Monde. Les États-Unis, le Mexique, le Canada. Mais la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) qui a décidé d’innover en faisant passer le nombre de participants de 32 à 48 pays, vient de prendre une nouvelle décision surprenante.

 Selon the Athletic, pour  le prochain Mondial, l’instance dirigeante du football réfléchirait à introduire une nouvelle règle pour la phase de poules. Pour rappel, le passage à 48 sélections impliquerait le passage de la formule « 8 poules de 4 » à « 16 poules de 3 » avec l’instauration de seizièmes de finale (les 2 premiers de chaque groupe seraient qualifiés). Même si la position officielle de la Fifa reste inchangée, plusieurs sources dont the Guardian  affirment, à ce titre, qu’il y a eu des « discussions informelles » et des « conversations de couloir » à Doha sur les avantages d’organiser la compétition avec 12 groupes de quatre équipes plutôt que 16 groupes de trois. Pour rajouter un peu de piment, l’instance pourrait décider d’attribuer des points de bonus au cours de la phase de groupes. Ainsi, en cas de match nul, il y aurait une séance de tirs au but et l’équipe gagnante se verrait donc attribuer un point de plus que son adversaire. Cette séance pourrait même se tenir avant le coup d’envoi du match. La raison ? Si elle se tient après la rencontre, les risques de manipulation du résultat seraient élevés

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!