À la UneMonde
A la Une

Guerre nucléaire: La Chine, les USA, le Royaume-Uni, la France et la Russie prennent un engagement

Les plus grandes puissances nucléaires du monde, les États-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni se sont engagés à ne jamais entrer dans une guerre nucléaire, dans une rare déclaration d’unité au milieu des tensions croissantes entre l’Est et l’Ouest.

La Russie aurait le plus grand stock d’ogives nucléaires au monde, avec 6 255, suivie de près par les États-Unis avec 5 550, selon l’Arms Control Association (ACA). La Chine (350), la France (290) et le Royaume-Uni (225) complètent le top cinq. Le Pakistan (165), l’Inde (156), Israël (90) et la Corée du Nord (40-50) possèdent également des armes nucléaires, selon l’ACA.

Bien que les armes nucléaires n’aient été utilisées que deux fois dans la guerre – lors des bombardements américains d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945 – il en resterait environ 13 400 dans notre monde aujourd’hui et plus de 2 000 essais nucléaires ont été effectués à ce jour.

Les cinq principaux pays nucléaires se sont désormais engagés à travailler ensemble pour « un monde sans armes nucléaires ». La déclaration a également souligné l’importance d’empêcher l’escalade des conflits entre les États dotés d’armes nucléaires, la décrivant comme une « responsabilité primordiale« .

Une guerre nucléaire ne peut pas être gagnée et ne doit jamais être menée« , a avancé la déclaration conjointe, qui a été publiée simultanément par les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France.

Comme l’utilisation du nucléaire aurait des conséquences de grande envergure, nous affirmons également que les armes nucléaires – aussi longtemps qu’elles continueront d’exister – devraient servir à des fins défensives, décourager l’agression et empêcher la guerre. »

La déclaration est un choc alors que la Russie masse des troupes le long de sa frontière avec l’Ukraine, sonnant l’alarme aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans l’UE dont la France est une grande puissance. Alors qu’il y a une augmentation de l’activité militaire chinoise autour de l’île autonome de Taïwan, ce qui a fait monter les tensions entre Pékin et Washington et les alliés des États-Unis, le Japon, l’Australie et la Corée du Sud.


La déclaration publiée par les cinq puissances, également connue sous le nom de P5, est permanente. Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont appelé tous les États à créer un environnement de sécurité « plus propice au progrès du désarmement dans le but ultime d’un monde sans armes nucléaires avec une sécurité non diminuée pour tous ».

Les cinq se sont engagés à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) de 1970 qui les oblige « à poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire »

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que la déclaration des cinq pays avait été initiée par la Russie avec l’intention de la publier en coordination avec un examen du traité de non-prolifération qui a commencé le mardi 4 janvier à New York.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page