CoronavirusSociété

Coronavirus: des kényans portent des dessous de femmes comme masque de protection après une arnaque

Plusieurs habitants de Murang’a au Kenya ont été amenés à porter des dessous féminins comme masque facial de protection après avoir été dupés par des commerçants sans scrupules.

Selon certains résidents, ils avaient été incités à acheter les masques à bas prix en raison de leur faible pouvoir d’achat. Le masque coûte juste 20 Ksh.

Publicité

Mais plus tard, ils disent s’être rendus compte que les masques fournis ne répondent pas aux normes car, ne les protégeant pas totalement.

Inquiets que les masques ne les protègent pas du nouveau coronavirus, les habitants ont demandé au gouvernement de leur fournir les masques appropriés.

Pour y remédier donc, beaucoup de citoyens ont fabriqué leur propre masque de protection en utilisant des dessous de femme.

Cela survient également après que le gouvernement ait ordonné à tous les Kényans de porter obligatoirement des masques en public.

Dans le même temps, le gouvernement a déclaré que tout supermarché trouvé en train de servir des clients qui ne sont pas masqués sera fermé.
La même directive a été donnée au secteur des transports où les Kényans sont tenus de porter des masques à tout moment pendant leurs déplacements.

Regardez les photos ci-dessous…

Coronavirus: des kényans portent des dessous de femmes comme masque de protection après une arnaque
Coronavirus: des kényans portent des dessous de femmes comme masque de protection après une arnaque
Coronavirus: des kényans portent des dessous de femmes comme masque de protection après une arnaque
Coronavirus: des kényans portent des dessous de femmes comme masque de protection après une arnaque

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page