Coronavirus
A la Une

Coronavirus: L’Italie prend une importante décision en faveur des sans-papiers

Les répercussions du Coronavirus en Italie sont assez importantes sur le marché du travail et particulièrement dans le secteur agricole. Au regard de la forte pénurie de la main-d’oeuvre liée au covid-19, le gouvernement italien a indiqué qu’ il allait régulariser les statuts de pas moins de 200.000 sans-papiers dans le pays.

En raison des milliers de décès causés par le coronavirus, le gouvernement italien n’a pas une autre issue que de solliciter la main-d’oeuvre des sans-papiers. Il s’agit principalement des travailleurs saisonniers venant des nations situées à l’Est de l’Europe. Ceux qui n’ont pas pu se rendre en Italie afin de participer aux récoltes et aux semis.

Publicité

Dans sa sortie, le pouvoir exécutif italien a décidé de réagir en vue d’empêcher la disparition du secteur agricole. Résultat, 200.000 sans-papiers pourraient être régularisés dans les jours à venir. Une demande appuyée par Confagricoltura et Coldiretti, agence regroupant les principaux représentants du secteur agricole.

Il faut cependant noter que dans les faits, une très grande partie des 600.000 sans-papiers actuellement en Italie travaillent dans les champs de manière illégale. Mais l’heure est à la collaboration et les ministres italiens de l’Intérieur, du Travail et de l’Agriculture semblent vouloir aller plus loin afin de proposer des contrats de travail et garanties sécuritaires.

Teresa Bellanova la ministre de l’Agriculture avait pointé du doigt dès janvier dernier une baisse de 50% des productions et des récoltes dans certaines régions. Avec 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le secteur est l’un des plus importants de l’économie italienne.

Pour l’extrême droite, il s’agit d’une hérésie. Le parti de Matteo Salvini n’a pas hésité à dénoncer un appel à l’invasion. Une accusation qui a été vivement démentie par le gouvernement qui a confirmé que les frontières italiennes restaient actuellement fermées et que 2.800 personnes avaient débarqué au cours du premier trimestre 2020.

Les demandes répétées de certains économistes, comme Tito Boeri, risquent d’ailleurs de mettre le feu aux poudres chez les extrêmes, ce dernier comme certains appelant à la régularisation de la totalité des migrants illégaux.

Publicité 2

Credit photo: Nouvelletribune

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page