Côte d'IvoireDivers

Côte d’Ivoire/ un homme met fin à sa vie à cause d’un singe

Après une dispute conjugale sur l’adoption d’un animal domestique, un homme se donne la mort par pendaison. Les faits se sont passés dans la nuit du mercredi 08 au jeudi 09 décembre 2021 dans la commune d’Abobo à Abidjan.

Pour une histoire de singe, un homme s’est pendu dans une maison inachevée, dans la commune d’Abobo. Depuis le 09 décembre 2021, Trayé Jonas, électricien de 28 ans n’est plus. Il s’est pendu à la suite d’une dispute avec sa femme. La raison est que l’homme ne supportait pas la compagnie des animaux domestiques alors que sa femme oui.

Le couple et leur fille vivent chez la tante de Jonas. Et leur enfant voulait forcement avoir un animal domestique. Avec le soutient de sa mère, elle finit par avoir un singe. L’adoption du singe déplaît à Jonas.

Côte d'Ivoire/ un homme met fin à sa vie à cause d'un singe

Une dispute éclate de ce fait entre le couple. Le mari veut abattre l’animal pendant que son épouse s’y oppose formellement. Plus rien ne va entre Jonas et sa femme. De dispute en dispute, la tutrice décide de les mettre dehors avec leur fille parce qu’elle en a marre de leur problème de couple.

Lire aussi: Les talibans suspendent les corps de trois hommes à des creuseurs lors d’une horrible exécution publique

Pris de compassion, le voisin de la tante de Jonas décide d’héberger le couple. Jonas qui digère mal cette situation commence à nourrir une idée pour sortir de cette situation. Pendant la nuit, à l’insu de tous, il prend une corde et se dirige dans une maison inachevée.


Dans la maison, il assomme tout d’abord le singe qui selon lui est à l’origine de son malheur et se pend par la suite. Jusqu’à 9 heures, nul ne se doute de rien. C’est aux environs de 10 heures que la concubine, en revenant du marché, remarque une foule.

La découverte est macabre. Elle venait de voir le corps de son mari et la carcasse du singe près du corps. A cet instant, elle a réalisé que son mari s’était pendu pour une histoire de singe.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!