À la UneCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire / Adama Bictogo s’attaque à Simone Gbagbo : voici qu’il dit de l’ancienne première dame

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, le Directeur Exécutif du RHDP, Adama Bictogo a traité l’ex-première dame Simone Gbagbo de folle. Avec elle, on peut citer Bamba Moriféré que Bictogo a aussi traité de fous.

Il y aurait-il un vieux contentieux caché entre la Première Dame Simone Gbagbo et M. Adama Bictogo, totalement inconnu des Ivoiriens ? La question se pose dans la mesure où Simone Gbagbo semble être une cible de choix pour le ministre Adama Bictogo. Ce dernier, depuis un bon moment n’hésite pas à décocher des flèches en direction de la 1ere Vice-présidente du FPI.

Publicité

Alors que les attaques pouvaient être rangées dans la sphère du jeu politique et ses volées de bois vert consubstantielles à son animation, on a franchi un cap désormais. Les attaques ne sont plus loin de l’injure.

Évoquant le nom de Simone lors de son meeting dans la vidéo en question, Adama Bictogo a dit ceci: ” Y ‘ a une dame un peu folle folle. On dit elle s’appelle Simone”. Bictogo ne va pas s’arrêter puisqu’il avait visiblement une liste de “fous ” à citer. Il va ensuite égratigner d’autres personnalités de l’opposition.

” Et puis, il y a un autre fou, il se ballade dans le désert, on l’appelle Bamba Moriféré. Et puis, il y a une autre dame, elle aussi est dans le désert, on dit elle s’appelle Danielle-Bony Claverie. Et puis, il y a un monsieur, il est de Man, quand il était au RHDP, il portait costume, il parait qu’il s’appelle Mabri “ a énuméré Bictogo.

Mais, selon lui, ” le plus petit des petits” parmi ses opposants est à Paris “. Une allusion faite à Guillaume Soro. Avant de traiter Bédié d’être ‘‘ plus que retraité “.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Voici où va le psys quand des personnes comme ce burkinabè se voient confier un pays comme la côte d’Ivoire. Depuis quand des politiciens on proféré des injures aussi grossières à l’encontre d’autorité ? Ils ont un réel mépris pour les ivoiriens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page