Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire : Affi N’Guessan demande à Blaise Compaoré de retourner au Burkina

Lors d’une conférence relative à la rentrée politique du front populaire ivoirien (FPI), le président contesté Affi N’Guessan s’est prononcé sur la naturalisation de l’ex-président Blaise Compaoré comme ivoirien et sur son implication présumée dans la mort de Thomas Sankara en Octobre 1987.
A la question de savoir ce qu’il pensait de la naturalisation de Blaise Compaoré, il a répondu que cela ne pose aucun problème mais cette naturalisation ne peut pas protéger Blaise Compaoré des crimes présumés dont il est accusé.
« Au plan juridique, je ne vois pas comment une nationalité peut protéger quelqu’un qui est accusé de crimes. Tous ceux qu’on traîne à la CPI ou devant les tribunaux, ils ont une nationalité. Mais au niveau du sens éthique, est-ce que cela est bien ? », a questionné Pascal Affi N’Guessan.
Le politique de l’opposition a conclu que « Blaise Compaoré devrait donc avoir le sens de l’honneur et aller au Burkina pour faire rétablir la vérité ».

Publicité

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

7 commentaires

  1. Peut-être quand revenant reconquérir le pouvoir il pourra enfin avoir une tombe a dagnoen au lieu de mourir hors de son pays natal. Ho!! En ce môment un avorton vaut mieux que lui.

  2. si la spatule qui là enlever est tjrs dernière lui peut-être il le conduira enfin je dis bien enfin au cité du ruche auquel la miel à été suisser .

  3. Affi N’guessan a la mémoire bien courte, c’est son frère Burkinabé par le passé, aujourd’hui c’est son frère Ivoirien par naturalisation donnée par l’autre Burkinabé ici en Côte d’Ivoire nous sommes au Burkina faso land qui dit le contraire c’est une extension et puis il y a quoi? Rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer