Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: Un conseil des ministres extraordinaire prévu cet après-midi

Les membres du Gouvernement ivoirien seront en Conseil des ministres extraordinaire, ce samedi à 17 heures GMT. L’on devine aisément que la situation sécuritaire très précaire depuis hier vendredi sera la priorité.

Ce Conseil des ministres intervient au moment où des soldats manifestent depuis hier, dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire pour réclamer le paiement de leurs primes, mais aussi l’augmentation de leurs salaires. Le président Alassane Ouattara qui assiste à l’investiture du nouveau Chef d’Etat du Ghana sera de retour cet après-midi pour présider ce Conseil des ministres aux allures très spéciales.

Publicité

Mais à Abidjan, ce voyage de l’Exécutif ivoirien est diversement interprété. Pour certains, Alassane Ouattara peut assister en toute tranquillité à l’investiture de son homologue ghanéen et regagner Abidjan avant de présider le Conseil des ministres.

Cette position est rejetée du revers de la main par une autre catégorie qui estiment que le problème est trop sérieux pour qu’Alassane Ouattara sorte du pays.

Côte d'Ivoire: Un conseil des ministres extraordinaire prévu cet après-midi

Entre temps, l’on annonce que d’autres villes sont gagnées par la grogne militaire. Selon le site Koaci.com, Man, Tabou, Bouna et Duékoué sont désormais concernées par le mouvement de colère des militaires.

Jusqu’à hier, le ministre délégué à la défense, Alain Richard Donwahi, annonçait que les choses étaient entrées dans l’ordre. Le collaborateur d’Alassane Ouattara devrait se rendre à Bouaké pour échanger avec les soldats en vue de trouver des solutions aux problèmes posés.

Publicité 2


Les soldats sont sortis dans les rues de différentes villes pour exiger le paiement de leurs primes et l’augmentation de leurs salaires. Si tout a commencé à Bouaké, plus tard, les soldats de la deuxième ville du pays ont été rejoints par leurs frères d’armes de Daloa, Korhogo, Odienné et Daoukro. Ce qui a causé un vent de panique au sein de la population. En effet, le scénario presque similaire à celui du 19 septembre 2001 a créé de la frayeur chez les Ivoiriens.

Les résolutions du Conseil des ministres extraordinaires de cet après-midi sont très attendues.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer