Côte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire : Daniel Kablan Duncan évoque des “périodes de turbulences et de doute” dans le pays

Le vice-président, Daniel Kablan Duncan a rendu sa démission lundi 13 juillet 2020. Juste après sa démission, l’homme indique que sa démission intervient à des moments de turbulences et de doute dans le pays.

L’actualité politique ivoirienne bouillonne depuis un certain moment. Quelques jours après la mort du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le 8 juillet dernier, le vice-président, Daniel Kablan Duncan vient de rendre sa démission.

Publicité

Selon nos sources, l’homme avait déjà fait une première demande de démission le 27 février dernier. Mais sa seconde demande a été approuvée et acceptée ce lundi par le Président Alassane Ouattara. Un communiqué relatif à sa démission à même été rendu public par le secrétaire Général de la Présidence, Patrick Achi.

Après son départ du gouvernement, le député de la circonscription de Grand-Bassam, ancienne capitale du pays, à salué et remercié le président de la République Alassane Ouattara. Cela fait maintenant 30 ans, comme Amadou Gon Coulibaly, que les deux hommes ont collaboré ensemble.

Donnant les raisons qui l’ont poussées à créer le parti de dissidence PDCI-Renaissance, en ces « périodes de turbulences et de doute » l’homme a indiqué qu’il rêve d’une Côte d’Ivoire de paix et de justice. « Je souhaite vivement que notre pays reste toujours une terre de justice, de paix et de progrès », a-t-il déclaré.

Lire aussi https://www.afrikmag.com/cote-divoire-affaire-demission-de-daniel-kablan-duncan-voici-la-verite/

Côte d'Ivoire : Daniel Kablan Duncan évoque des "périodes de turbulences et de doute" dans le pays

Rappelons que depuis un certain moment comme les rumeurs l’indiquaient, les rapports entre le vice-président, Daniel Kablan Duncan et le Président de la République, Alassane Ouattara n’étaient plus au beau fixe. Ce désaccord a été plus patent lorsque le vice-président a refusé selon nos sources d’aller accueillir le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, lors de son retour de Paris le 2 juillet dernier.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer