Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire/ Deuil: le Cheick Boikary Fofana est décédé; son portrait

Le Cheick Boikary Fofana, guide spirituel de la communauté musulmane a tiré sa révérence dimanche 17 mai 2020. L’information a été rendue publique par le conseil supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM).

Selon le communiqué du COSIM, Cheick Boikary Fofana, président de cette communauté est décédé des suites d’une courte maladie. « Le bureau exécutif national du COSIM a le profond regret de vous annoncer le décès de Cheickoul Aima Boikary Fofana, son président et guide de la communauté musulmane de Côte d’Ivoire », a annoncé le COSIM.

Publicité

Dans son communiqué, le Cosim a invité toute la communauté musulmane et toute la population ivoirienne à formuler des prières afin que le guide religieux repose en paix.

Qui est Cheick Boikary Fofana?

Cheick Boikary Fofana, est né le 23 février 1943 à Abidjan et est originaire de la région du Kabadougou (Odienné).

Titulaire d’une Maîtrise en sciences commerciales obtenue a l’Université Al Azhar d’Egypte, l’homme, polyglotte (anglais, français, arabe et malinké), intègre la Société Ivoirienne des Banques (SIB).

En plus de ses nombreux postes qu’il a gravi au sein de cette banque nationale et internationale, le Cheick Boikary Fofana occupera le poste d’Imam principal de la mosquée des II-Plateaux Aghien, dans la commune de Cocio. Avant de prendre les commandes du Conseil Supérieur des Imams en Côte d’Ivoire (COSIM), il en fut le porte-parole.

Publicité 2

En dehors de ces différents postes, le Cheick Boikary Fofana a été Vice-Président de la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes (CONARIV) en 2015, vice-Président de la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR) en 2011, membre de la Commission chargée de la réforme de la Constitution Ivoirienne en 1999, membre de la Commission d’enquête sur les événements sanglants survenus à la cité universitaire de Yopougon en 1991.

En plus de cela le Cheick Boikary Fofana a été l’instigateur de plusieurs structures et institutions ivoiriennes. Parmi ces institutions, l’on peut citer l’AEEMCI, la LIPCI, l’AJMCI, la Radio Al Bayane, l’Institut International de l’Immat en Afrique etc…

Après l’annonce de son décès, les communautés religieuses, les hommes politiques nationaux et internationaux se sont mobilisés pour adresser des mots de condoléances à sa famille biologique et à la communauté musulmane ivoirienne.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page