Côte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire : Francis Wodié donne enfin les raisons de son départ du conseil constitutionnel et lance un message à Alassane

L’élection présidentielle d’octobre prochain se tiendrait bel et bien à la date indiquée. Les événements observés juste après l’annonce de la candidature du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara pour un troisième mandat ont poussé le constitutionnaliste, Francis Wanga Wodié à sortir de sa réserve.

Dans une lettre adressée au Président de la République, Alassane Ouattara, le 27 août passé, l’ancien président du Parti Ivoirien des travailleurs (PIT) a invité celui-ci à mettre fin aux actes anticonstitutionnels qui selon lui pourraient engendrer une autre guerre dans le pays.

Publicité

Selon Francis Wodié, la candidature du Chef de l’Etat Alassane Ouattara pour un troisième mandat, est une trahison face au peuple ivoirien, et cela pour lui est passible de poursuites judiciaires.

“Je pense que nous sommes dans un système électoral vicié en Côte d’Ivoire et porteur des germes d’une guerre civile. Cela découle à la fois  d’une  Constitution adoptée de manière dolosive en induisant en erreur le peuple   et  d’un code électoral confligène“, a écrit le constitutionnaliste.

Dans sa lettre adressée au Chef de l’Etat, Francis Wodié a révélé les raisons qui l’ont poussé à démissionner plus tôt de la tête du conseil constitutionnel. Selon lui ce sont les actes liés à la violation de la constitution ivoirienne qui l’ont emmené à prendre congés du gouvernement actuel.

Ces actes anticonstitutionnels répétés ont justifié ma démission du Conseil Constitutionnel. Depuis des années j’ai interpellé le président Alassane Ouattara qu’il n’a pas le droit de légiférer par voie d’ordonnance dans des domaines qui sont réservés à l’Assemblée Nationale”, a-t-il fait savoir.

Parlant des actes anticonstitutionnels posés par Alassane Ouattara, Francis Wodié a évoqué ceci : “aujourd’hui,  le président a pris des ordonnances pour faire des amnisties sans passer par le parlement , créer le sénat sans aucune loi organique  et modifier le code électoral qui est une compétence exclusive du Parlement”.

Publicité 2

Pour des élections apaisées et la paix en Côte d’Ivoire, Francis Wanga Wodié a exhorté le Chef de l’Etat à initier des séries d’actions fortes. “Pour la paix dans notre pays, je l’exhorte à temporiser le processus électoral,  initier un dialogue inclusif  sur le code électoral. Une réflexion sur une nouvelle constitution serait aussi souhaitable pour épargner des troubles majeurs à notre pays”, a-t-il déclaré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page