Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : La Lonaci s’assigne une mission salvatrice pour la population, à l’occasion de ses 50 ans

De 1970 à 2020…Le temps a passé et la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire a fait du chemin. Un « chemin sans ride », selon son Directeur General, Dramane Coulibaly. A l’entame du cinquantenaire de l’entreprise ivoirienne, une conférence de presse a été tenue mercredi, 15 janvier 2020, au Plateau-Abidjan (Côte d’Ivoire), pour mettre en phase les prochaines étapes.

L’année 2020 marque la date du cinquantenaire de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire, une entreprise qui a vu le jour dix ans après l’indépendance du pays, sous la prescription du président, feu-Félix Houphouët-Boigny. C’est la loi n°70-208 du 20 mars 1970 qui autorisait la création de l’entreprise qui porte jusqu’à ce jour la marque de jeu de hasard pour le développement de la société.

« Sur la période 2015-2019, plus de 300 milliards F Cfa ont été distribués aux gagnants tous produits confondus », a indiqué Dramane Coulibaly, directeur général de la Loterie nationale du pays, à l’issu de la conférence de lancement des festivités du cinquantenaire de son institution sur du thème « Ensemble relevons les défis de l’innovation et de la responsabilité sociétale ».

Côte d’Ivoire : La Lonaci s'assigne une mission salvatrice pour la population, à l'occasion de ses 50 ans

Grâce à la mise en place d’un Plan Stratégique de Développement, la Lonaci a ainsi élaboré son parcours 2020 qu’elle définit par le passage à la tendance commune de l’heure numérique: Un programme alliant festicités, réjouissances et moments de réflexions. « Nous promettons d’aller encore plus loin dans la digitalisation avec l’ouverture de notre site de jeu en ligne « Parions Direct » », a confié le Directeur Général.

Pour le directeur général, la Lonaci à travers sa matière de « jeu de hasard », ne fait pas que des gagnants et des perdants. Il assure que les parts de ceux qu’on considère comme les « perdants » servent de justesse à la réalisation d’œuvres sociales dans les communautés en besoin développement. La rénovation de l’établissement scolaire publique du Pont Félix Houphouët-Boigny par son entreprise est donc une belle illustration.


« Construction et rénovation d’écoles ainsi que de centres de santé » pour la formation et la rééducation des personnes vulnérables, notamment des enfants sont entre autres des activités connexes que « la première entreprise citoyenne » de Côte d’Ivoire mène à travers sa « fondation Lonaci » créée l’année dernière.

Côte d’Ivoire : La Lonaci s'assigne une mission salvatrice pour la population, à l'occasion de ses 50 ans

Au menu de ce cinquantenaire, on note entre autres des activités dont un jeu sur internet dénommé « la chasse au trésor », une campagne sur les nouveaux produits, une caravane en février, un séminaire international les 4 et 5 mars à Abidjan, pose de la première pierre d’un nouveau siège de la Lonaci le 6 mars, une cérémonie de décorations des agents le 27 mars…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page