Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire : Le directeur général du CHU de Yopougon limogé…La raison!

L’information est tombée vendredi dernier comme un coup de tonnerre. A en croire nos confrères de koaci, le directeur général du Chu de Yopougon, Assemien Brou a été brutalement débarqué de son poste. Il a été remplacé par Etienne Yao qui était jusqu’ici directeur général du Chu de Treichville.

Publicité

Cette information a été confirmée par le ministère de la santé et de l’Hygiène publique. A la question de savoir pourquoi ce départ brusque et inattendu, notre source indique que cela est du au fait qu’il se serait déroulé un mariage au sein du CHU au début du mois de décembre. Une vidéo démontrant le spectacle non loin d’un bâtiment des malades a également créé un tollé sur le web. Au point où nul doute, les autorités en ont pris acte pour appliquer cette décision synonyme d’une sanction.

Il faut dire que le départ d’Assemien Brou s’explique également par le fait que le CHU de Yopougon avait été transformé en un lieu où il était possible d’organiser des cérémonies. Cette tendance à vouloir transformer un centre hospitalier en lieu de réjouissance, n’a pas du tout été du goût des autorités. C’est la raison pour laquelle ces responsables n’ont pas tardé à prendre des décisions qui ont eu pour conséquence, le départ du directeur général. Assemien Brou

Pour le moment, Etienne Yao, désormais aura la charge de deux importants centres sanitaires dans la capitale économique Abidjan: le Chu de Treichville et celui de Yopougon. En attendant de trouver un autre directeur pour celui de Treichville.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer