Côte d'IvoireEconomie

Côte d’Ivoire: L’harmattan menace la production du cacao

Le temps sec dans les principales régions productrices de cacao en Côte d’Ivoire a soulevé des inquiétudes quant aux perspectives de la saison du cacao.
La qualité de le fève et la production générale de la culture principale sont susceptibles d’être affectées par les conditions météorologiques.

Les cultivateurs de cacao estiment, toutefois, que des tonnes de fèves continueraient à être envoyées au port jusqu’en fin janvier, mais prévoient une baisse de la production en mars, si les précipitations ne s’amélioraient pas.

Selon la CGTN, les agriculteurs africains, au cœur de la “Boucle du cacao à Soubré, dans le sud-ouest du pays, se sont plaints de la faiblesse des précipitations et s’inquiètent des dommages aux cultures.

Publicité

Il fait extrêmement chaud. Si cela continue et que nous n’avons pas de pluie en janvier, les fèves seront petites à partir de février “, a déclaré Salame Koné, qui cultive dans la banlieue de Soubré.

M. Koné a ajouté que “de nombreux agriculteurs sont de retour dans leurs champs après les fêtes. La récolte continue et beaucoup de cacao vont quitter la brousse ce mois-ci. “

A Daloa, dans la région du centre-ouest, qui représente le quart de la production nationale de cacao de la Côte d’Ivoire, les agriculteurs ont déclaré s’attendre à une bonne récolte par mois après janvier.

Si cette chaleur persiste, cela va augmenter le risque de dommages. Non seulement beaucoup de petites gousses s’assécheront, mais les gousses seront de mauvaise qualité », a déclaré Albert N’Zue, cultivateur dans la banlieue de Daloa.

Des conditions similaires ont été observées dans les régions méridionales d’Agboville, Divo et Tiassale, et dans la région orientale d’Abengourou, ce qui laisse planer un doute sur le potentiel de production de cacao de ce pays d’Afrique de l’Ouest, premier producteur mondial.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page