Monde
A la Une

“La couche d’ozone est sur la voie de la guérison, mais il faut rester vigilant”(ONU)

Le secrétaire général de l’Organisation des nations Unies, Antonio Guterres, s’est félicité le lundi 16 septembre, que la couche d’ozone soit sur la voie de la guérison, soulignant qu’il faut rester vigilant sur les menaces qui pèsent toujours sur elle.

 « Comme nous concentrons, à juste titre, nos énergies sur la lutte contre les changements climatiques, nous devons veiller à ne pas négliger la couche d’ozone et rester vigilants face à la menace que représente l’utilisation illégale des gaz qui appauvrissent la couche d’ozone », a déclaré le chef de l’ONU dans un message, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la protection de la couche d’ozone.

Publicité

Selon lui, la détection récente d’émissions d’un gaz de ce type, le CFC-11, « nous rappelle que nous devons maintenir en place les systèmes de surveillance et de signalement, améliorer la réglementation et renforcer son application ».

Le Protocole de Montréal, entré en vigueur en 1989, a conduit à l’élimination de 99% des produits chimiques qui appauvrissent la couche d’ozone, autrefois présents dans les réfrigérateurs, les climatiseurs et de nombreux autres produits.

La majorité de l’ozone naturel se trouve en altitude, dans une région de l’atmosphère nommée la stratosphère, entre 10 et 40 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre et forme ce que l’on appelle la couche d’ozone. Cet ozone stratosphérique absorbe fortement certains rayons ultraviolets du soleil, protégeant ainsi les organismes de la planète contre certaines radiations nocives pour la santé et la vie sur la Terre.

La dernière évaluation scientifique de l’appauvrissement de la couche d’ozone, réalisée en 2018, démontre que certaines parties de la couche d’ozone se sont rétablies à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis 2000. Aux taux prévus, l’ozone de l’hémisphère Nord et des latitudes moyennes guérira complètement d’ici les années 2030. L’hémisphère sud suivra dans les années 2050 et les régions polaires d’ici 2060.

Les efforts de protection de la couche d’ozone ont également contribué à la lutte contre le changement climatique en évitant les émissions d’environ 135 milliards de tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone entre 1990 et 2010.

Pub


La semaine prochaine, le siège de l’ONU à New York accueillera le Sommet sur l’action du climat dont l’objectif est d’accroître la mobilisation de la communauté internationale dans la lutte contre l’urgence climatique.

Photo: OnuInfo

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer