Tunisie: un couple emprisonné pour s’être embrassé en public

0

Un couple a été condamné à plusieurs mois de prison en Tunisie après avoir été surpris en train de s’embrasser dans leur voiture.

Nassim Ouadi, un franco-algérien âgé de 33 ans, et sa petite amie tunisienne âgée elle de 44 ans ont été condamnés mercredi par un juge du tribunal du district de Carthage. Ils ont été reconnus coupables d’indécence publique, d’intoxication et d’insultes à l’encontre d’un agent public.

Publicité

Les deux prévenus, qui assurent ne s’être même pas embrassés, ont écopé de peines inférieures de quelques semaines à peine à celles prononcées en première instance le 4 octobre, en dépit d’une importante mobilisation et médiatisation de cette affaire du « bisou ».

Nessim Ouadi, âgé de 33 ans, a été condamné à quatre mois de prison ferme pour « atteinte à la pudeur » et « outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions », et elle à deux mois pour le premier chef d’inculpation.

Selon leur avocat, Ghazi Mrabet, le couple conduisait vendredi dernier à Gammarth, une banlieue de la capitale, Tunis. « Après deux minutes, une voiture de police est arrivée et a demandé au couple leurs papiers d’identité », a déclaré l’avocat dans un communiqué posté sur Facebook.

« La femme a remis sa carte d’identité, mais Ouadi, qui ne parle pas arabe, est allé chercher son passeport dans sa valise, qui était dans le coffre de la voiture. Les policiers lui ont crié dessus, l’ont insulté et l’ont forcé à se coucher à même le sol. Il a remis son passeport et ils ont ensuite fouillé ses bagages, puis la voiture, même sous les tapis « , a ajouté l’avocat.

Publicité

Le couple a ensuite été emmené dans un poste de police, mais après 20 minutes, ils ont pu rentrer chez eux. Un policier les a toutefois avertit que l’épisode ne s’arrêterait pas là.
«Le Franco-Algérien, se croyant en France ou dans un film, a alors dit à la police:« Vous pensez que ça ne s’arrêtera pas là?, je veux vos noms et vos numéros, j’ai l’intention de parler à mon ambassade. Et c’est là que votre vie changera « , » selon la déclaration postée sur Facebook par Mrabet.

Selon le Middle East Eye, Ouadi a ensuite été accusé d’outrage à un agent public, d’attentat à la pudeur et de refus d’obéissance à la police – accusations souvent portées contre des manifestants en Tunisie, ou contre des couples affichant publiquement de l’affection.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---