À la UneSantéSociété

Covid-19: le bilan mondial des morts dépasse 4 millions

Plus de 4 millions de personnes dans le monde sont mortes du Covid-19, selon les données de l’université John Hopkins publiées jeudi 8 juillet 2021.

Sur les plus de quatre millions de décès, trois pays – les États-Unis, l’Inde et le Brésil représentent plus d’un tiers de tous les décès dans le monde. Les États-Unis, qui ont le nombre le plus élevé avec 606 000, sont suivis de près par le Brésil et l’Inde. 

Publicité

Ce bilan intervient alors que les nouveaux cas et les décès diminuent aux États-Unis et en Europe, où un nombre important de personnes ont été vaccinées, mais des pays comme l’Indonésie et Haïti connaissent une augmentation des taux d’infection.

La variante Delta, une souche de coronavirus plus transmissible et peut-être plus dangereuse, contribue également à une augmentation des cas dans certains pays.

Aux États-Unis, la variante Delta représente désormais plus de la moitié de toutes les nouvelles infections, selon les estimations des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis.

Une moyenne de 7 900 décès de Covid-19 ont été signalés chaque jour au cours de la semaine dernière, selon JHU.  C’est 46 % de moins que le pic mondial de plus de 14 700 décès quotidiens en janvier, mais 57 % de plus que le rythme d’environ 5 000 décès quotidiens à la même époque l’année dernière.

Le nombre de morts dans le monde a dépassé le million, le 18 septembre 2020, 191 jours après que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que l’épidémie de nouveau coronavirus était une pandémie mondiale. Il a fallu 115 jours pour que le nombre de morts dans le monde atteigne 2 millions, 88 jours pour dépasser 3 millions et 89 jours supplémentaires pour atteindre 4 millions.

De nombreux experts pensent que le nombre de morts dans le monde est probablement plus élevé que le nombre officiellement signalé en raison de l’incapacité de suivre le taux d’infection par le virus dans les pays sous-développés et en développement.

Dans un communiqué publié jeudi 8 juillet, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a averti que la pandémie était « loin d’être terminée ».

Publicité 2

LIRE AUSSI: Inde: le décompte des cas de COVID-19 dépasse 30 millions

Les vaccins offrent une lueur d’espoir – mais la plupart du monde est toujours dans l’ombre. Le virus dépasse la distribution des vaccins », a-t-il déclaré, appelant à un plan mondial pour stimuler la production de vaccins, assurer une distribution équitable et lutter contre les hésitations vaccinales. 

« Pour réaliser ce plan, j’appelle à un groupe de travail d’urgence qui rassemble tous les pays ayant des capacités de production de vaccins, l’Organisation mondiale de la santé, l’alliance mondiale des vaccins GAVI et les institutions financières internationales capables de traiter avec les sociétés pharmaceutiques et les fabricants concernés, et d’autres intervenants clés », a-t-il déclaré.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page