FootballSport

Dani Alves tacle le Barça : « La gestion du club a été de se prostituer »


Au micro de la radio RAC1, l’ancien joueur du Barça, Dani Alves, a complètement dézingué l’ancienne direction du FC Barcelone.

Ex-milieu de terrain catalan, Dani Alves n’a pas été tendre envers ses anciens patrons lors d’une interview accordée à la radio RAC1. L’homme qui est passé par le Paris Saint-Germain, la Juventus Turin ou encore le FC Séville, est l’un des joueurs les plus réputés pour sa franchise. 

Publicité

Le footballeur le plus titré du monde n’est, en effet, pas passé par mille chemins pour dires ses vérités à ses anciens employeurs catalans. Le brésilien semble n’avoir pas digéré son départ du club espagnol en 2016, il règle donc ses comptes avec ces derniers.

« S’ils m’avaient traité comme je le méritais, je serais toujours au Barça, » a d’abord lâché l’ancien parisien avant d’exprimer son mécontentement vis-à-vis de l’ancienne direction du club. « Je ne suis pas quelqu’un qui lance des piques, mais je pense que la gestion du club a été de se prostituer. Peut-être que le président était mal conseillé, je ne dis pas que c’était uniquement la faute de Josep Maria Bartomeu« , a ainsi confié le joueur de la Catalogne, interrogé par la radio RAC1. 


Pour l’ancien du PSG, le Barça a simplement perdu sa philosophie, son identité. « Le FC Barcelone est en train de changer de philosophie de club, c’est normal qu’il ait des problèmes. Pour moi, il a perdu de son identité et maintenant, il va devoir affronter un long processus pour la récupérer. Je crois que le Barça ne veut être qu’un club commercial et ne fait que des affaires. Acheter et vendre. Quand vous faites ça, vous perdez votre identité. Je crois que c’est le problème du Barça« , a ensuite estimé Daniel Alves, avant de revenir sur sa situation personnelle, mal gérée à l’époque.

« Ils m’ont laissé partir sans me parler, mais quand ils se sont retrouvés sans moyens pour recruter, ils ont couru après moi pour me proposer une prolongation. J’ai pris ça comme un manque de respect. S’ils m’avaient traité comme je le méritais, je serais toujours au Barça aujourd’hui. J’ai proposé de revenir au Barça. Je serais revenu libre, mais ils n’ont pas eu les c… de reconnaître qu’ils s’étaient trompés« , a-t-il ajouté. 

Publicité 2

Boa Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page