Afrique

Togo: cette déclaration d’un sénateur américain va surprendre les anti-Trump

Une délégation du Congrès américain a séjourné dans la capitale togolaise. Après des échanges avec les premiers responsables du parlement togolais, la délégation conduite par le sénateur James Inhofe de l’Etat de l’Oklahoma a été reçue par le président Faure Gnassingbé.

Togo: cette déclaration d'un sénateur américain va surprendre les anti-Trump

Publicité

C’était l’occasion pour le président Faure et ses hôtes de discuter de plusieurs sujets d’intérêts communs notamment la coopération bilatérale, l’appui des Etats-Unis pour la sécurité, la stabilité et la prospérité du Togo. Ils ont également abordé  les stratégies de renforcement de la coopération économique et surtout l’organisation prochaine du XVIè Forum de l’AGOA à Lomé.

La délégation s’est félicitée des initiatives en cours comme le Millenium Challenge Corporation (MCC), et  du professionnalisme des Forces armées Togolaises (FAT) qui sont engagées dans les opérations de maintien de la paix.

Mais, une déclaration du chef de la délégation va certainement surprendre les détracteurs de Trump avec ses décrets impopulaires et surtout son nationalisme à imprimer à la chose publique.

Alors que sa côte de popularité baisse, Donald Trump, le 45e président des USA fonce tête baissée pour dit-il, suivre ses promesses électorales. Le sénateur James Inhofe de l’Etat de l’Oklahoma, à la tête de la délégation du Congrès américain a déclare ceci : “Nous avons un nouveau président qui sera un bon président”. Une déclaration qui, surement ne sera pas bien accueillie par les anti-Trump qui sont sceptiques par rapport à la gouvernance du nouveau président américain.

Et le sénateur de poursuivre pour rassurer les autorités togolaises. “Nous sommes ici pour réaffirmer notre engagement à renforcer la collaboration entre nos deux pays. Je suis l’un des sénateurs qui a plus visité le Togo et je connais très bien le dossier”.

Le sénateur James Inhofe de l’Etat de l’Oklahoma  a indiqué  que l’arrivée d’un nouveau locataire à la Maison Blanche allait favoriser un rapprochement entre les Etats-Unis et le Togo.

Publicité 2

Notons que la délégation du Congrès américain comprenait le sénateur Mike Rounds (Dakota du Sud) et les représentants  Vern Buchanan (Floride), Tim Walberg (Michigan), Randy Hultgren et Steve Pearce (Illinois).

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer