Monde

« Déposez vos armes » : la réponse cash de l’Ukraine à un ultimatum russe

L’Ukraine a rejeté lundi l’ultimatum russe l’appelant à déposer les armes à Marioupol, où des centaines de milliers de civils sont pris au piège.

L’armée russe avait ordonné aux Ukrainiens se trouvant dans de la ville assiégée de se rendre avant 5 heures lundi matin.

« Déposez vos armes. Tous ceux qui déposent leurs armes sont assurés de pouvoir quitter Marioupol en toute sécurité », avait déclaré le colonel général Mikhaïl Mizintsev, directeur du Centre national russe de gestion de la défense.

« Il n’est pas question de parler de reddition ou de déposer les armes. Nous en avons déjà informé la partie russe. C’est une manipulation délibérée et une véritable prise d’otages », a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk au journal Ukrayinskaya Pravda.

L’invasion de l’Ukraine, qui en est à sa quatrième semaine, est au point mort sur la plupart des fronts. La Russie n’a pas réussi à s’emparer d’une seule grande ville ukrainienne et encore moins à prendre la capitale Kiev ou à renverser rapidement le gouvernement du président Volodymyr Zelenskiy.

Mais la Russie a pilonné les zones résidentielles, causant des destructions massives. Mariupol, un port sur la mer d’Azov, où vivaient 400 000 personnes avant la guerre, est la ville qui enregistre le plus grand nombre de dégâts. Depuis les premiers jours de l’invasion, la ville est assiégée et bombardée en permanence, privée de nourriture, de médicaments, d’électricité et d’eau.

Certaines personnes ont été autorisées à sortir en voitures privées, mais les forces russes n’ont pas permis aux convois d’aide ou aux bus d’évacuation des civils d’atteindre la ville.

Crédit photo : skynews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page