Afrique
A la Une

Deux statues de Victor Schoelcher détruites en Martinique par des manifestants : Kémi Seba applaudit !

La démolition de deux statues de l’abolitionniste républicain français, à Fort-de-France et dans la ville portant le nom de Victor Schoelcher en Martinique est diversement apprécié. L’acte posé le 22 mai ouvre en effet la brèche à une question fondamentale : qui sont les grandes figures de notre histoire ou de l’Histoire ? Le panafricaniste Kemi Seba a une réponse.

La réaction de Kemi Séba à la destruction de ces monuments historiques en Martinique n’est pas des plus appréciables. Dans une publication sur page Facebook l’activiste déclare ceci :

_

Publicité

« Je soutiens, avec la plus grande force et la plus grande solidarité, cette action de destruction de statues de ce prétendu “ami des noirs”, ce progressiste Victor Schoelcher.

Je la soutiens d’autant plus que j’ai pris connaissance de cette action dès sa genèse, en étant aux premières loges de son élaboration, en écoutant lors de réunions en petit comité , ces jeunes frères et sœurs amoureux de leur peuple (de notre peuple), lors de l’un de mes divers passages en Martinique. J’en connais la plupart des instigateurs/instigatrices. J’ai pu beaucoup échanger avec eux. Je les savais prêts.

Deux statues de Victor Schoelcher détruites en Martinique par des manifestants : Kémi Seba applaudit !

Je leur adresse toute mon affection, leur démarche faisant partie d’un plan beaucoup plus vaste, plus grand, qui est le réveil de l’Homme Noir et de la Femme Noire, face aux maîtres de l’oligarchie occidentale aux 4 coins du monde.

Schoelcher symbolise ce qu’est l’élite française, un pseudo humaniste, PATERNALISTE, hypocrite, raciste, qui se présente comme l’ami des Noirs alors que la seule chose qu’il voulait, c’était contenir, calmer, éteindre la révolte de notre peuple tout en perpétuant le processus de domination des nôtres.

Doit-on rappeler le mépris négrophobe profond, de ce soi-disant ami des Noirs ?

Schoelcher est pour notre peuple dans les Caraïbes ce que le gouvernement français est pour le monde Noir de manière générale, à savoir une entité qui se dit être Humaniste, qui prétend nous aimer, mais qui nous opprime politiquement, économiquement, socialement plus que les entités les plus ouvertement négrophobes.

Cela nous rappelle ce que disait Marcus Garvey au sujet des progressistes blancs : ils sont nos pires ennemis, car ils sont les plus opposés au fait que nous nous organisions seuls, là où les autres, qui nous sont ouvertement hostiles, nous permettent de nous organiser séparément sans illusions.

Dans mon ouvrage “l’Afrique Libre ou la mort”, j’accorde tout un chapitre au concept de ce que j’appelle la VIOLENCE SYMBOLIQUE et de la supériorité de celle-ci sur la violence physique… La république maçonnique française s’est construite sur des symboles. Et l’oligarchie connaît la force vibratoire du symbole.

S’attaquer physiquement à des hommes ou des femmes n’élève en rien.

Publicité 2

S’attaquer à des symboles de domination révèle tout.

Les graines de la révolution prolétarienne noire au 21ème siècle ont été plantées depuis un bout de temps. L’heure est à la récolte des fruits de notre libération.

_

Il tourne très clairement en dérision les avis de ceux qui ont décrié “des actes qui salissent la mémoire de Schoelcher et celle de la République”. Faut-il se fier à cette réflexion ? Faut-il s’en passer ? La pensée est libre…

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer