USA
A la Une

États-Unis : la sentence est tombée pour les policiers impliqués dans la mort d’un Noir!

Encore des bavures policières. Aux États-Unis où il est fréquent d’assister à d’affreuses représailles contre des personnes de peau noire. Un afro-américain a trouvé la mort dans des conditions particulièrement atroces. Ceux (les policiers) qui ont causé l’acte ont juste perdu leur emploi. Mais c’est pas suffisant…

Dans l’État du Minnesota aux États-Unis, 4 policiers ont été licenciés pour avoir causé la mort d’un homme noir non armé. Le maire de la région, Jacob Frey a confirmé mardi soir que les quatre officiers impliqués dans l’incident avaient été “licenciés”.

Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, a déclaré que les quatre officiers étaient désormais des “anciens employés”.

Publicité

L’incident survenu dans la soirée du lundi 25 mai 2020 a été filmé par de nombreuses personnes qui ont assisté à la scène. On y voit bien un homme noir terrassé en train de se faire étouffer par le cou par un policier assisté par des collègues.

L’homme noir, identifié sous le nom de George Floyd n’arrive qu’à pousser des gémissements et lâcher avec beaucoup de peine “je ne peux pas respirer” à l’officier blanc.

Un témoin de la scène rapporte d’ailleurs que l’homme maintenu au sol par l’officier blanc a juste réussi à dire : “Ne me tuez pas” quand il devenait de plus en plus impossible pour lui de respirer.

Dans la vidéo de 10 minutes devenue virale, on entend encore un témoin crier “Son nez saigne”, pendant qu’un autre supplie “lâchez son cou”. L’agent de police ne lâchera cependant le pauvre homme que lorsqu’il se rendra compte que sa victime ne bouge plus. Urgence alors : il est mis sur un brancard et transporté dans une ambulance. Quoi qu’il soit déjà trop tard.

Le FBI a déclaré qu’il enquêterait sur l’incident de Minneapolis, qui a eu lieu lundi soir.

M. Floyd, 46 ans, qui avait travaillé comme agent de sécurité dans un restaurant, était mort.

Sa mort serait selon les sources officielles due à un “incident médical” lors d’une “interaction avec la police”.

“Ce que j’ai vu est faux à tous les niveaux”, a déclaré le maire avant d’ajouter qu’ “être noir en Amérique ne devrait pas être une condamnation à mort”.

Publicité 2

Pour 20 dollars, il a perdu la vie

La police après avoir reçu le signalement qu’un client ayant tenté d’utiliser un faux billet de 20 dollars dans un magasin a très vite retrouvé le suspect.

Ils l’ont trouvé “assis sur le toit d’une voiture bleue et semblant être sous influence”, selon les sources policières. Il aurait dans un premier temps reçu l’ordre de quitter la voiture, avant d’être vigoureusement saisi par quatre policiers qui lui ont mis une menotte. “Les officiers ont pu mettre les menottes au suspect et ont noté qu’il semblait souffrir de détresse médicale”, ajoute toujours la source.

En réaction à cet incident qui a suscité l’indignation de nombreuses communautés, les policiers ont dû faire usage de gaz lacrymogènes afin de disperser une manifestation de masse devant un commissariat de police de Minneapolis, selon les médias locaux.

Des manifestants ont quand même réussi à détruire des vitres d’un bâtiment du commissariat et peint des graffitis sur une voiture de patrouille de la police.

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. L’ Éternel Dieu s’occupera très bien des toutes ces injustices que la Race blanche (la race de démons ) commettent contre la race noire ( la Race du Créateur DIEU lui même), voir le livre d’apocalypse 1:14-15 et Le livre de Daniel 7:—–, enfin voir le livre de Joël 3: 1———————.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer