À la UneEuropeMonde
A la Une

« Les deux tiers du monde sont notre terrain de jeu » – dixit le Royaume-Uni

Deux navires de patrouille de la Royal Navy ont quitté le Royaume-Uni pour un déploiement de cinq ans qui les verra agir comme « les yeux et les oreilles » de la Grande-Bretagne de la côte ouest de l’Afrique à la côte ouest des États-Unis, selon une déclaration du ministère de La Défense Britannique.

En patrouillant dans les eaux des océans Pacifique et Indien, les navires de guerre nommés HMS Spey et HMS Tamar se déplaceront aussi loin au nord que la mer de Béring et aussi loin au sud que la Nouvelle-Zélande et l’État australien de Tasmanie, où ils auraient comme concurrent la Chine sur la mer de Chine méridionale. 

Publicité

« Les deux tiers du monde sont notre terrain de jeu », a déclaré le lieutenant Cmdr.  Ben Evans, commandant du HMS Spey, un patrouilleur hauturier de 2 000 tonnes et 300 pieds de long qui fera équipe avec le HMS Tamar pour une mission qui ne devrait pas les voir retourner dans leur port d’attache de Portsmouth avant 2026.

« Ils agiront comme les yeux et les oreilles de la marine – et de la nation – dans la région, travaillant aux côtés des alliés de la Grande-Bretagne, effectuant des patrouilles de sécurité pour lutter contre le trafic de drogue, la contrebande, le terrorisme et d’autres activités illégales, se joignant à des exercices avec  d’autres marines et forces armées, et battant le drapeau de Global Britain », a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué.

En mars, le Royaume-Uni a publié un examen approfondi de sa politique militaire et étrangère, dans lequel il reconnaissait une inclinaison vers l’Indo-Pacifique au cours de la prochaine décennie et mettait en garde contre les défis venant de la Chine.

Le HMS Spey et le HMS Tamar transportent chacun un équipage de 46 personnes. Les navires passeront jusqu’à neuf mois d’affilée en mer, a indiqué la marine.

Les navires n’auront pas de base permanente dans le Pacifique.

Publicité 2

Avec leurs équipages normaux, les navires accueilleront jusqu’à 52 Royal Marines ou d’autres troupes, qui peuvent aider dans des missions spécifiques.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page