PolitiqueUSA

USA : Donald Trump s’en prend aux « ennemis » de la décision sur Jérusalem

Le président américain Donald Trump a promis mardi soir de limiter l’aide étrangère seulement aux pays qui s’alignent avec son administration, reprenant ses menaces de suspendre les fonds aux Etats ayant refusé de soutenir sa reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale israélienne.

En effet, Donald Trump a critiqué mardi les pays qui ont voté à l’Assemblée générale de l’ONU contre la reconnaissance américaine de Jérusalem en tant que capitale d’Israël. Il a souligné qu’ils étaient contre le droit souverain des Etats-Unis.

Publicité

Trump, dans son discours annuel sur l’état de l’Union, a annoncé la suppression de l’aide financière apportée par les Etats-Unis à ces pays.

« En 2016, les contribuables américains ont généreusement envoyé à ces mêmes pays plus de 20 milliards de dollars en aide. C’est pour cela que ce soir, je demande au Congrès d’adopter une législation pour aider à garantir que les dollars américains destinés à l’aide étrangère serviront en permanence les intérêts américains, qu’ils n’iront qu’aux amis de l’Amérique et non à ses ennemis », a déclaré le magnat américain, rapporte naija.ng.

La décision de faire de Jérusalem la capitale israélienne a provoqué l’indignation de dirigeants dans le monde. Ces derniers estimaient que cette décision favorisait Israël, et nuisait aux possibilités de négociations de paix pour mettre fin au conflit-israélo-palestinien.

Cependant, suite à l’adoption de cette décision, Trump avait déclaré que les pays qui avaient voté contre les Etats-Unis subiront les conséquences.

« Ils prennent des centaines de millions de dollars et même des milliards de dollars, puis ils votent contre nous. Eh bien, nous observons ces votes. Qu’ils votent donc contre nous. On va beaucoup économiser. Cela ne nous préoccupe pas », avait-t-il souligné.

Il s’est également exprimé sur son bilan depuis son élection, en particulier la baisse du taux de chômage.

Publicité 2


« Depuis les élections, nous avons créé 2,4 millions de nouveaux emplois, dont 200 000 nouveaux emplois dans le secteur de la production. Après des années de stagnation des salaires, nous constatons enfin une hausse des salaires. Le taux de chômage afro-américain est plus bas que jamais, et le chômage hispano-américain a également atteint les niveaux les plus bas de l’histoire ».

En outre, Donald Trump a fait des appels bipartites pour l’unité et l’avancement des Etats-Unis. « Il ne suffit pas de se réunir seulement en temps de tragédie. Ce soir, je demande à tous de mettre de côté nos différences et rechercher un terrain d’entente. Je suis en train de tendre la main pour travailler avec les membres des deux partis (démocrates et républicains) pour protéger nos citoyens », a-t-il affirmé.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer