Culture & LoisirsPeople

Ebony : 3 ans après sa mort, son père fait de nouvelles révélations…Il évoque un assassinat!

Kwarteng, père de la défunte artiste ghanéenne Ebony Reigns décédée le 8 février 2018 dans un accident de voiture est de retour dans les médias avec une autre révélation stupéfiante sur la mort de sa fille bien-aimée, Priscilla Opoku Kwarteng.

Selon Kwarteng, tout est désormais évident. Et que la mort de sa fille n’était pas un accident.

Vous verrez plusieurs choses qui vous persuaderaient de penser que Nana Hemaa, Ebony a été assassinée. Tout indique la mort de Nana Hemaa, ce qui est assez triste», a-t-il déclaré.

Cela fait trois ans maintenant, et le département du procureur général vient de dire que la seule chose qu’ils ont trouvée sur le chauffeur qui était avec Ebony cette nuit-là, c’est que son permis avait expiré trois ans avant même que l’incident avec Ebony ne se produise », a-t-il déclaré lorsqu’on lui a demandé pourquoi il était arrivé à cette conclusion.  

LIRE AUSSI: Ghana : La mort d’Ebony est spirituelle selon ce clerc musulman

Si la mort d’Ebony n’était pas un complot, alors Kwarteng a besoin d’une autre explication pour expliquer pourquoi ils ne savaient pas que le chauffeur conduisait avec un permis invalide depuis trois ans.

Si vous recherchez sur Google les images de la mort d’Ebony, vous constaterez qu’il n’y avait même pas une tache de sang« , a-t-il déclaré. 

Je n’arrive pas à comprendre quoi que ce soit pour une personne qui a eu un tel accident et qui a été retrouvée morte sans tache de sang.”

Selon lui, il n’a pas suivi les enquêtes il y a trois ans parce qu’il avait clairement fait savoir qu’il ne voulait rien avoir à faire avec ça, mais maintenant tout indique pour lui que la mort d’Ebony Reigns est un complot.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page