FootballSport
A la Une

Élection à la FIF : processus électoral suspendu, la FIFA recadre la FIF et lance un ultimatum !

Les choses semblent se compliquer pour cette élection à la Fédération Ivoirienne de Football. La FIFA vient de désavouer la décision de suspendre le processus électoral de la FIF. 


Nouveau rebondissement dans l’élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football. Les choses deviennent sérieuses, la FIFA se mêle à la danse, chose qui ne sent pas du tout bon pour l’instance dirigeante du football ivoirien.

Publicité


En effet, le président sortant de la FIF, Sidy Diallo avait fait suspendre le processus électoral et dans la même foulée annoncée une nouvelle Assemblée Générale Extraordinaire le 29 prochain suite à l’incapacité de la commission électorale indépendante (CEI) de trancher à propos de la candidature de Didier Drogba. Portée aux portes de l’instance internationale, la FIFA dans un courrier adressé à la fédération ivoirienne ce dimanche, a désavoué la décision de la FIF de suspendre le processus électoral. 

« La FIFA estime que le Comité d’Urgence n’est pas compétent pour ‘suspendre le processus électoral de la FIF’, que ce dernier est donc toujours en place et qu’il doit reprendre sans délai. Nous ne sommes pas en présence d’un cas non prévu par les statuts ou d’un cas typique de force majeure,» lit-on dans le communiqué de la FIFA.

Dans la même dynamique, la FIFA autorise à la FIF de reprendre le processus électoral pour que tout rentre dans l’ordre. Une nouvelle qui profite au camp Drogba qui avait clamé son opposition à ce qu’il considérait comme un coup de force de la Fédération en place. Le président Infantino a même recommandé « pour éviter tout malentendu » que le procès-verbal de cette réunion soit signé par tous les membres de la Commission.


L’AGE interdite par la FIFA, la CEI, présidée par l’ancien ministre de la Justice René Diby, devrait par conséquent être rétablie dans ses fonctions. La FIFA, qui estime par ailleurs que l’Assemblée générale extraordinaire convoquée pour le 29 août n’aurait pas compétence pour élire de nouveaux membres de la CEI, en appelle à une réunion rapide de cette dernière, « afin d’entériner toute décision nécessaire par un vote, conformément aux dispositions pertinentes du Code électoral ». 

Publicité 2


De son côté, comment la FIF va-t-elle réagir ? Affaire à suivre.

Boa Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page