Divers

Elle poignarde son mari à mort après qu’il l’ait surprise avec un autre homme

Une kényane qui a été surprise par son mari, entretenant des rapports s3xuels avec un autre homme, a été arrêtée après avoir brutalement poignardé son époux à mort.

Nairobi News qui rapporte les faits, soutient que la femme du nom d’Alice Wangu, a poignardé son mari, Samuel Mwangi âgé de 39 ans, à mort quand ce dernier l’a surprise en plein ébat s3xuel avec un autre homme dans le canton de Kiawara, comté de Nyeri au Kenya.

Alice Wangu, qui travaille dans un bar, aurait dit à la police que son mari et elle s’étaient séparés, suite à des problèmes conjugaux incessants avant cet incident.

Publicité

Selon le rapport, le défunt qui avait aménagé dans une autre maison a décidé d’effectuer une visite surprise chez sa femme dans la soirée du lundi 21 Novembre 2016. Mais mauvaise a été sa surprise de trouver son épouse dans le lit conjugal avec un inconnu. Une dispute éclata entre les trois, et prise de colère Alice Wangu s’empare d’un couteau de cuisine, et poignarde par la suite son mari près du cœur, ce qui l’a instantanément tué.

Après avoir tué son mari, Alice Wangu aurait appelé certains voisins pour leur expliquer le crime qu’elle a commis. Quelques temps après, s’en est suivie son arrestation par la police, et sa détention subséquente au poste de police de Kiawara.

L’agent de police John Kemboi a confirmé le meurtre. « Nous sommes au courant du problème et plus de détails seront relayés des que nous finissons les enquêtes », a déclaré John Kemboi.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page