DiversSociété

Elle tue ses 2 enfants parce que son mari a épousé une deuxième femme

Une femme au foyer, du nom de Hauwa Aminu, vivant dans le village de Diso, précisément dans la région de Gwale, au Nigeria, aurait tué deux de ses enfants parce que son mari, Ibrahim Haruna Aminu, a épousé une deuxième femme.

Elle tue ses 2 enfants parce que son mari a épousé une deuxième femme

Selon les médias locaux, la femme aurait poignardé les enfants à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’ils cessent de respirer.

L’incident s’est produit alors que le mari vivait avec sa nouvelle épouse dans une autre maison.

Une source familiale a déclaré que Hauwa vivait dans l’envie et la jalousie depuis qu’Aminu a épousé une autre femme, ce qui l’a amenée à tuer ses propres enfants.

Elle tue ses 2 enfants parce que son mari a épousé une deuxième femme

Le porte-parole du commandement de la police de l’État de Kano, Abdullahi Haruna, a confirmé l’incident et a arrêté la suspecte en fuite. Abdullahi Haruna, a confirmé dans un communiqué l’arrestation de Mme Habibu, agée de 26 ans.

M. Haruna a déclaré lors des enquêtes préliminaires, que la suspecte a avoué avoir enfermé les enfants dans leur maison, et qu’elle a ensuite utilisé une machette pour les tuer.

Elle tue ses 2 enfants parce que son mari a épousé une deuxième femme

Une certaine Aisha Sadiq a survécu à l’attaque. Elle a été soignée à l’hôpital universitaire Aminu Kano, précise la police.

«L’incident a causé de graves blessures sur différentes parties de leurs corps où l’intervention rapide de la police a permis à Aisha de vivre et de raconter cette horrible histoire. », a déclaré le porte-parole du commandement de la police.

Elle tue ses 2 enfants parce que son mari a épousé une deuxième femme

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page