DiversUSA

États-Unis: Un garçon de 9 ans tue sa sœur pour un jeu vidéo

Une fille de 13 ans est décédée après avoir été abattu par son frère de 9 ans au cours d’une dispute pour un jeu vidéo, rapporte BBC. L’incident tragique a eu lieu samedi dernier dans leur domicile à Mississippi

Selon les rapports de la police, ce dernier s’est emparé d’une arme alors que sa sœur refusait de lui donner la manette. Il aurait tiré sur elle par derrière, et la balle est entrée dans son cerveau.

Publicité

Un shérif local a annoncé dimanche que l’adolescente était morte de ses blessures dans un hôpital de Memphis. Pour le moment, la sanction qui lui sera infligée n’est pas connue.

« Il n’a que neuf ans », a confié le shérif du comté de Monroe, Cecil Cantrell. « Je suppose qu’il a vu ça dans les jeux vidéos ou à la télévision, je ne sais pas s’il connaissait les conséquences de son acte. Je ne sais pas qu’elle punition lui sera infligée. Je sais juste que c’est un incident tragique ».

Au moment des faits, la mère des enfants était dans une autre pièce, nourrissant les plus jeunes.

La police enquête toujours sur les circonstances de la fusillade, y compris comment le gosse est entré en possession de cette arme de poing de calibre 25.

« C’est tout nouveau pour nous, nous n’avons jamais eu affaire à un gamin de 9 ans qui a tué sa sœur », a déclaré le shérif Cantrell à la presse locale.

Crédit photo : foxnews

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Votre commentaire il faut tué lui même en même temps pour qu’il sache que la vie et la mort n’est pas facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer