JusticeSociétéUSA

Etats-Unis/ Un infirmier qui injecte de l’air aux patients « pour le plaisir », condamné à mort

Un infirmier tueur en série, qui a assassiné plusieurs patients en leur injectant de l’air « pour son propre plaisir », a été condamné à mort au Texas, un État du sud des Etats-Unis.

L’ancien infirmier de CHRISTUS Trinity Mother, Davis, 37 ans, est accusé d’avoir tué plusieurs patients, entre 2017 et 2018. Il est condamné à mort par un jury du comté de Smith. L’infirmier travaillait dans l’aile des soins intensifs cardiovasculaires de l’hôpital.

Publicité

Le tribunal a allégué que les médecins étaient perplexes face à la façon dont les patients sont devenus plus malades après les soins de celui-ci. Les scanners ont montré de l’air dans leur cerveau. L’affaire, retardée à cause de la crise sanitaire, a repris son cours avec le procureur du comté de Smith, Jacob Putman.

Au cours de la phase de détermination de la peine, les procureurs ont montré des preuves retenues contre lui. Dans un appel à son ex-femme, Davis a déclaré qu’il trouverait des moyens de prolonger les séjours en soins intensifs des patients. Tout cela dans le but d’avoir de l’argent.

Les experts de l’accusation ont témoigné que les quatre victimes présentaient des signes d’air dans leur cerveau.  Après le quatrième décès, une vidéo de sécurité a montré que Davis était la dernière personne à voir la victime avant que l’état de l’homme ne se détériore.

Les procureurs ont déclaré que Davis était un tueur en série qui « aimait » injecter de l’air aux patients sans que personne ne le sache. « Il aimait aller dans les pièces et leur injecter de l’air. « L’accusé est donc condamné à mort », a souhaité le procureur. Ce que les juges ont accepté.

Lire aussi : USA: Exécuté la nuit dernière par injection létale, voici les derniers mots d’Ernest Johnson avant sa mort

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page