Environnement
A la Une

Étude : La pollution plastique va atteindre 1,3 milliard de tonnes d’ici 2040

Selon une nouvelle étude menée par un groupe de scientifiques qui a développé un nouveau modèle informatique pour suivre le flux de la pollution plastique mondiale, la quantité de plastique déversée dans l’environnement s’apprête à tripler d’ici 2040. Selon la conclusion d’une solide étude parue dans Science ce 23 juillet 2020, l’humanité déverse déjà 10 millions de tonnes chaque année dans les écosystèmes, ce chiffre pourrait atteindre 30 millions au fil des vingt prochaines années. 

La production de plastique à usage unique a augmenté au cours des dernières décennies, remplissant les océans et les terres de déchets, ce qui rend plus difficile les plans de gestion des déchets visant à éliminer et recycler les plastiques produits dans le monde entier.

Publicité

Selon l’étude, même si un effort mondial pour réduire la consommation de plastique et la pollution pourrait atténuer la pollution d’environ 80%, environ 710 millions de tonnes métriques de plastique seront toujours déversées dans l’environnement d’ici 2040, même dans le meilleur des cas.

Même si les gouvernements s’engagent à réduire les déchets plastiques, dans les deux prochaines décennies, environ 133 millions de tonnes de plastiques seront brûlées, 77 millions de tonnes seront déversées sur terre et 29 millions de tonnes finiront dans l’océan, selon les chercheurs.

« Cette enquête scientifique nous a pour la première fois donné un aperçu complet des quantités stupéfiantes de déchets plastiques qui sont déversés dans les écosystèmes terrestres et aquatiques du monde. », déclare dans un communiqué Costas Velis, professeur à l’Université de Leeds au Royaume-Uni et auteur du rapport intitulé Breaking the Plastic Wave”.

 “Nous avons maintenant une image beaucoup plus claire des sources de la pollution et où elle finit par aboutir”, a déclaré Velis.

L’augmentation de la production et de l’élimination du plastique à usage unique, qui devrait augmenter de 40% au cours de la prochaine décennie, est devenue plus problématique pendant la pandémie du coronavirus, alors que les pays se détournent des produits réutilisables et que les municipalités réduisent les opérations de recyclage en raison des craintes de propagation du virus.

La pandémie a également modifié les systèmes mondiaux de gestion des déchets et réduit les prix du plastique.

Publicité 2

L’augmentation prévue des déchets plastiques selon les chercheurs, tuera plus de vie marine et mettra en danger la chaîne alimentaire humaine. Selon l’étude, la principale source de pollution est les déchets municipaux des ménages.

1400 espèces marines menacées par la pollution plastique, selon une étude publiée par ‘’ Eagle Côte d’Ivoire’’,  en 2018. 

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page