Côte d'Ivoire

Fabrice Sawegnon: « Je transformerai le Plateau en deux ans » (photos)

 » Si c’est moi qui passe, je transformerai le Plateau en deux ans » a assuré Fabrice Sawegnon, au cours d’une rencontre qui a eu lieu ce dimanche, à Abidjan. Le publicitaire, candidat déclaré aux prochaines élections Municipales au Plateau, a répondu sans détour, à toutes les questions qui lui ont été posées.

C’est un homme décontracté, jovial et surtout plein d’humour qui nous a été donné de voir ce dimanche après midi. Face à des centaines d’auditeurs, Fabrice Sawegnon a passé en revue tous les aspects de sa vie. De sa famille, à Voodoo Groupe, en passant par ses ambitions pour la jeunesse, et notamment pour le Plateau, le Natif d’Abidjan a su planter le décor, avant d’inviter l’auditoire à poser ses questions.

Sa famille

« Je suis né le 18 janvier 1972 à Abidjan. Mon père est béninois, ma mère béninoise ».Mes deux parents sont d’origine béninoise, précise t-il. « Je suis ivoirien comme tout ivoirien », car bénéficiant du droit de sol. « La nationalité ivoirienne pouvait s’acquérir par le droit de sol. « Cette loi a été abolie en 1972, mais avant qu’elle ne soit abolie, j’étais déjà né » a-t-il martelé, sous les ovations du public, venu très nombreux.                                Fabrice perd son père, un architecte, alors qu’il est très jeune. Il grandit avec sa mère (remariée à Djoro Charles), ses frères, et d’autres membres de la famille, dans le quartier du Plateau. Il est marié et père de trois enfants (l’aîné et sa mère présents dans la salle).

Fabrice Sawegnon: "Je transformerai le Plateau en deux ans" (photos)

Son projet pour le Plateau

Et quand une jeune entrepreneure l’interroge sur la nécessité d’être maire, alors qu’ il pose déjà des actions fortement appréciées par les populations du Plateau, Fabrice Sawegnon a répondu: « Mais pourquoi vous ne voulez pas que je sois maire? », arrachant les appréciations du public., argumentant que chacun a le droit de faire ce qu’il pense le mieux pour lui, de ce fait, il n’y a pas de raison de renoncer à ce projet. Pour lui, chacun doit faire bénéficier ses acquis et son savoir faire à la communauté. Enfin sur ce point, Fabrice dit avoir besoin d’un cadre institutionnel, pour permettre à un plus grand nombre de bénéficier des actions sociales menées.

Fabrice Sawegnon: "Je transformerai le Plateau en deux ans" (photos)

Sur ses rapports avec l’actuel maire du Plateau, Akossi Bendjo, le patron de Voodoo, a dit être très respectueux de ses aînés. « Mon éducation ne me permet pas de manquer de respect aux aînés » dit-il d’un air calme, regrettant que certaines personnes prennent mal, sa volonté de briguer le fauteuil de premier magistrat d’une commune où il a vécu, de longues années durant.

Pour ce premier meet up, Fabrice a reçu le soutien de l’honorable Evariste Méambly, député et président du Conseil général de Facobly, et du Chanteur Noel Dourey.


De ce qu’il a présenté en termes d’images, de statistiques, et de projet pour la commune du Plateau, l’on peut dire que Fabrice Sawegnon, alias « Kirikou » a de quoi faire craindre ses éventuels adversaires.

 

 

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!