R.D Congo

Faida : la guérillera congolaise en quête de vengeance

Faida est originaire du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, à quelques kilomètres du village Masisi.

Elle a été victime de viol d’hommes armés et, après avoir survécu à cette épreuve, Faida se bat toujours contre les cicatrices mental et physique.

Publicité

Le jour où elle a été violée, les hommes armés ont également assassiné sa mère et ses frères. Faida a accusé le groupe FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda), un groupe rebelle rwandais fondé par des extrémistes hutus.

Ce groupe rebelle, dit-elle, est venu au Congo pour tuer, voler et violer après le génocide rwandais de 1994. Ils ont également tué son mari, faisant d’elle une veuve et une victime de viol.

Faida était gravement traumatisée et complètement seule, luttant pour trouver de la nourriture pour ses deux enfants.

Peu après, un ancien commandant rebelle devenu enseignant est venu dans le village de Faida pour recruter des combattants.

La mission du groupe rebelle de l’ancien enseignant était de combattre les FDLR et Faida a accepté de les joindre pour se venger.

« si je pouvais trouver les hommes qui m’ont fait ça, je les abattrais immédiatement », a-t-elle confié à DW.

Faida a révélé qu’elle a rejoint le groupe armé il y a 17 ans.

Publicité 2

Elle avait 15 ans et travaillait dans les champs avec son père, lorsque des hommes armés de machettes sont venus et ont battu son père devant elle.

« Six d’entre eux m’ont emmenée », dit-elle, et même si elle ne peut pas parler ouvertement de ce qui s’est passé ensuite, elle a répondu par l’affirmative lorsque le journaliste de DW lui a demandé si elle avait été violée.

« Ils ont tué presque toute ma famille et m’ont violée. Il n’y avait plus d’avenir pour moi. Je ne pouvais pas continuer ma vie comme avant, alors j’ai décidé de devenir une combattante pour me venger. »

Crédit photo : africafeeds

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page