Politique

Somalie : des familles en deuil refusent d’enterrer les victimes d’un raid. Explication

Plusieurs familles somaliennes refusent d’enterrer les corps de 10 proches, dont trois enfants, qui ont été victimes d’un raid militaire soutenu par les États-Unis. Elles exigent que le gouvernement admette être responsable de cette tuerie, ont annoncé les dirigeants du pays.

Les dix personnes ont été abattues, quand l’armée somalienne soutenue par des troupes américaines a effectué une opération dans le village de Bariire, à environ 50 km de la capitale.

Publicité

Ali Nur, le vice-gouverneur de la région Lower Shabelle, a déclaré à Reuters que les corps seraient gardés jusqu’à ce que le gouvernement paie une indemnisation, une action particulièrement délicate dans une culture musulmane qui enterre rapidement ses morts.

« Nous avons refusé de les enterrer parce que le gouvernement nie toutes les accusations et n’a toujours pas admis directement qu’il a tué ces civils », a affirmé Nur

« Le gouvernement devrait admettre qu’il a tué les civils et verser une compensation aux familles des victimes ». Les autorités ont transformé un camion frigorifique en une morgue pour garder les corps.

Le Commandement des États-Unis en Afrique (AFRICOM) a déclaré vendredi que les forces américaines étaient impliquées dans l’opération de Bariie dans un élan de soutien et qu’elles avaient ouvert une enquête sur les civils tués. Entre temps, l’armée somalienne avait déclaré auparavant que toutes les victimes étaient des membres de la milice islamiste somalienne, mais a noté plus tard que certains civils étaient également morts.

Le législateur Dahir Amin Jesow a déclaré que les personnes tuées étaient des agriculteurs qui s’étaient armés pour se défendre contre un groupe rival.

« Comment vous sentiriez-vous si votre propre gouvernement tue vos frères et les qualifie de terroriste? », A déclaré Hassan Mohamed, un cousin de l’un des défunts.

« Nous voulons qu’ils admettent, s’excusent et versent une compensation. Sinon, il n’y aura pas de paix », a-t-il ajouté.

Pub


Les anciens de la localité et les chauffeurs d’ambulance qui ont transporté les corps ont confirmé que les morts étaient stockés dans un camion.

« Le gouvernement veut que les corps soient enterrés avant l’enquête, mais nous ne le ferons pas. Nous garderons les corps à l’intérieur du camion même pendant un mois », a déclaré Mohamed Hussein.

La Maison Blanche a donné à l’armée américaine le pouvoir de mener des frappes aériennes en Somalie contre Al Shabaab, qui est lié à Al-Qaïda.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer