FootballSport

La FIFA ne veut pas de la Russie à la Coupe du monde 2022, mais veut de son argent

Alors que la Russie a été retirée de la coupe du monde 2022 en raison de son invasion de l’Ukraine, la fédération internationale de football a vendu les droits de retransmission des matchs de cet évènement à trois chaînes russes pour 39 millions d’euros.

La FIFA n’est pas restée indifférente à l’invasion russe en Ukraine. Sous la pression de plusieurs sélections dénonçant l’acte de Vladimir Poutine, l’instance du football a finalement décidé de retirer la Russie de la compétition. Cependant, le média russe, RBC, a dévoilé que l’organisation internationale a accepté de vendre des droits TV à trois chaînes du pays envahisseur de l’Ukraine.

Les chaînes VGTRK, Perviy (« la Première ») et Match TV ont ainsi acheté les droits de retransmission de la Coupe du monde au Qatar pour 39 millions de dollars, indique RBC, citant deux sources proches du dossier.

Les trois chaînes paieront respectivement 13 millions de dollars chacune pour diffuser des matchs. Pour l’instant, aucun organe du football russe ne s’est prononcé sur le sujet.

Lire aussi : Affaire Pogba: ce coup de fil de Mbappé qui pourrait tout changer

Rappelons qu’au début de l’invasion des troupes russes en Ukraine, la FIFA a préféré, dans un premier temps, imposer à la Russie d’évoluer sous bannière neutre lors des prochaines compétitions. Sur le même principe que lors des deux dernières éditions des jeux olympiques, affublée du nom de « Fédération russe de football », sans hymne russe entonné ni drapeau russe brandi. Quant aux matchs à domicile des Russes, ils devaient également se dérouler « sur terrain neutre », écrivait la FIFA sans définir ce que cela pouvait bien vouloir dire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!