Côte d'IvoireSport

Football: L’Ivoirien Emmanuel Eboué réagit: “Il faut qu’on arrête de me salir”

Emmanuel Eboué n’est pas du tout content. L’ex latéral droit des Eléphants de Côte d’Ivoire, revenu sur les pelouses  après une longue période d’absence pour diverses raisons, n’est pas totalement au bout de ses peines.

Emmanuel Eboué rechausse les crampons avec Turk Ocağı Limasol, un club de l’élite Chypriote avec lequel il a signé un contrat la semaine dernière. Alors qu’on croyait l’ivoirien renaître de ses cendres, des rumeurs les plus folles lui attribuant un mal pernicieux, ont envahi la toile depuis plusieurs heures. Ces allégations stipulaient que l’ex Gunner serait atteint du VIH-SIDA et serait à Londres pour des examens.

Eboué n’a pas mis du temps à réagir pour démentir ses affirmations gratuites et mensongères ayant pour seul but de nuire à sa personne. Dans des propos rapportés par plusieurs sites et notamment sur les réseaux sociaux, Eboué soutient que le récit fait sur sa personne est une pure cabale, et l’oeuvre de personnes ayant juré par tous les moyens de le détruire. Mais le défenseur de 34 ans ne s’en remet qu’à Dieu

Publicité

 “Je me porte bien dans mon corps. Je ne sais pas d’où vient cette rumeur de VIH-SIDA, puisque c’est de cela qu’il s’agit, mais c’est dommage. Chaque fois que j’essaie de me relever de coups durs, il y a ce genre de chose qui arrive. Il faut qu’on n’arrête de me salir. Certaines personnes m’en veulent grave, je ne sais pas pourquoi. C’était pareil lorsque j’ai signé avec Sunderland. Mais moi, je place ma confiance en Dieu. Je ne sais pas pourquoi il y a tant de haine à mon égard. Il y a plusieurs personnes que je connais bien qui m’ont dit de vive voix qu’elles feront tout pour me détruire. Qu’ils iront partout et ces gens se connaissent très bien. Mais moi je n’ai confiance qu’en mon Dieu”

a déclaré Emmanuel Eboué.

L’origine de l’affaire

Tout serait parti d’un malaise subi par le joueur dimanche soir avec son nouveau club Ocağı Limasol Spor Kulubu (Chypre du Nord) pendant un entraînement. Eboué avait donné de grosses frayeurs à ses dirigeants.

“Ils ont trouvé des valeurs sanguines anormales” avait déclaré son agent dans la foulée, avant d’ajouter “Nous avons pris la décision de l’envoyer en Angleterre pour faire des examens médicaux”. Des propos qui auraient suffit à certains médias turcs et européens pour déverser leur “vénin”.

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer