Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: protestation à la mairie de Cocody, non loin du sommet des chefs d’État de l’UEMOA

Suite à une nouvelle apparition à Cocody, une commune d’Abidjan, des syndicats collecteurs de taxes, les transporteurs de taxis communaux communément appelés (Wôrô-wôrô) sont allés en grève, dans la matinée du lundi 10 avril, comme nous le rapportent nos confrères de koaci.

Malgré l’interdiction du premier magistrat de la commune, des personnes qui revendiquent le titre de transporteurs syndicalistes, se sont organisés à nouveau et collectés avec une certaine célérité, un montant compris entre 700fcfa et 1000fcfa, à tous les chauffeurs de taxis de la commune.

Publicité

Tout ceci se déroulait non loin du lieu où se tenait le sommet des chefs d’Etat de l’UEMOA. Exaspérés par les violences dont ils sont victimes en longueur de journée, ces transporteurs se sont rassemblés devant l’hôtel communal malgré le dispositif sécuritaire mis en place pour les Chefs d’Etat de l’UEMOA.

Une situation bien délicate pour les forces de l’ordre sur le terrain, qui devaient procéder par des approches pacifiques en renonçant à toute forme de violence pour éviter que la situation ne dégénère.

Plusieurs sources, indiquent que le Maire de la commune qui avait stoppé l’activité des « syndicats » suite à plusieurs violences avérées, a finalement fait volte-face en refusant de recevoir les transporteurs après plusieurs demandes d’audience.

Malgré les souffrances des populations, certains estiment que ce sont de grosses sommes d’argent qui constituent l’enjeu de cette affaire.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page