Société

France : une Africaine perd son travail suite à une fausse couche

Une jeune caissière africaine du nom d’Ayélé Ajavon employée dans un supermarché s’est faite renvoyer suite à une fausse couche rapporte l’Agence France Presse. Ayélé Ajavon avait fait une fausse couche à quatre mois et demi de grossesse sur son lieu de travail du magasin O’Marché frais de La Courneuve.

La jeune dame avait bénéficié d’un congé maladie pour des soins appropriés. De retour à son service, son employeur lui remet une lettre de licenciement.

Publicité

 Victime d’une fausse couche avant son licenciement, elle conteste son renvoi et s’en remet au conseil de Prud’hommes (conseil qui juge les contentieux relatifs au droit du travail en France).

L’incident s’était produit sur son lieu de travail, la jeune dame de manière légale a bénéficié d’un arrêt de travail de deux mois.

Ayélé Ajavon estimait que son licenciement était directement lié à sa fausse couche, causée selon elle par ses conditions de travail. Selon son avocat, elle avait porté des charges lourdes avant de perdre les eaux derrière son tapis de caisse.

D’après son avocat l’entreprise a souligné que la caissière a été renvoyée pour « fautes liées à l’exécution de son contrat ».

Ayélé Ajavon qui pense que son malaise était dû à sa charge de travail, a cependant nié ces faits en déplorant le fait que sa caisse soit liée à une console centrale. Selon elle, des articles ont pu être ajoutés sans qu’elle n’en soit informée.

Emeraude ASSAH

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer