France
A la Une

France : l’hydroxychloroquine n’est plus autorisée contre le Covid-19

Mercredi dernier, le gouvernement français a abrogé les dispositions autorisant la prescription de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l’hôpital. Cette décision a été motivée par un avis défavorable du Haut conseil de la santé publique.

L’hydroxychloroquine, promue en France par le controversé professeur Didier Raoult, et défendue par les présidents américains Donald Trump et brésilien Jair Bolsonaro, est un médicament dérivé de l’anti-paludéen chloroquine.

Publicité

Alors que le Pr Raoult l’avait soutenu dans le traitement du Covid-19, le haut conseil de la santé publique (HCSP) s’est plutôt opposé à cette idée et soutient d’ailleurs que l’hydroxychloroquine ne doit plus être administré aux patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux en France. 

Pour sa part, l’Agence du médicament (ANSM) avait “lancé” la procédure de suspension “par précaution” des essais cliniques évaluant l’hydroxychloroquine chez les patients atteints de Covid-19.

Dans une récente parution dans la prestigieuse revue médicale The Lancet une étude pointe du doigt l’inefficacité et les risques de l’hydroxychloroquine pour le traitement des malades du Covid-19.

En France, outre les essais cliniques, l’usage de l’hydroxychloroquine dans la lutte contre le Covid-19 était autorisé à l’hôpital uniquement et seulement pour les cas graves sur décision collégiale des médecins.

Mais à la lumière de l’étude de Lancet le week-end dernier, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait saisi le HCSP pour qu’il lui propose “une révision des règles dérogatoires de prescription“, fixées par décret.

Crédit photo: bourse news

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page