Coronavirus

Haïti : les dirigeants du vaudou concoctent un remède secret contre la Covid-19

Les dirigeants du vaudou dans la nation caribéenne d’Haïti ont annoncé leur décision d’apprendre à leurs confrères prêtres (houngans) et prêtresses (mambos) comment concocter un remède secret pour traiter la Covid-19. Ils ont également déclaré avoir réservé des chambres d’initiation sacrées dans leurs temples pour traiter les patients, rapporte Reuters.

Ce pays, dont plus de la moitié de la population pratique cette religion, compte actuellement plus de 1 000 cas de coronavirus, avec plus de 30 décès et 20 guérisons.

Publicité

« Les pratiquants du vaudou – les Houngans et les Mambos en particulier – ont la responsabilité de veiller au bien-être de la population. Ils ont reçu les pouvoirs et les connaissances à mettre en pratique », a déclaré le chef suprême du vaudou haïtien (Ati), Carl Henri Desmornes.

La pratique du vaudou en Haïti fait partie de son histoire et de sa tradition. Le pays étant l’un des plus pauvres au monde et parce qu’une grande partie de sa population ne peut pas se payer des soins de santé dans les hôpitaux, plusieurs se tournent souvent vers les remèdes traditionnels et la religion pour se faire soigner.

Après que les premiers cas du virus ont été signalés dans le pays, les Houngans et les Mambos se sont mis à servir des thés avec du moringa, de l’eucalyptus, du gingembre et du miel pour aider à renforcer le système immunitaire, rapporte Reuters.

« Nous vivons dans un pays où le système de santé n’est pas en mesure de répondre au défi de la pandémie, donc nous comptons plutôt sur les remèdes naturels. Je considère mon temple comme une clinique », a déclaré une Mamba.

En plus de former les Houngans et les Mambos, sur comment préparer et utiliser le remède secret contre la Covid-19, les dirigeants du vaudou ont également annoncé qu’ils ont localisé un millier de temples avec des chambres sacrées utilisées pour les rituels d’initiation qui peuvent accueillir et isoler au maximum 15 patients.

Autrefois considérée comme de la sorcellerie, la pratique du vaudou a été interdite en 1934 dans le code pénal haïtien, et les années 1940 ont vu une persécution généralisée des pratiquants du vaudou dans le cadre de campagnes dites « anti-superstition. »

Publicité 2

Cependant, en 2003, le culte vaudou a été reconnu comme l’une des religions officielles de l’État.

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer