France

France: MHD publie une vidéo de l’interpellation violente de son frère

C’est un peu plus de 526.000 fois que cette vidéo a été vue sur Twitter. Ce vendredi 05 Octobre, le rappeur parisien MHD a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on peut voir les policiers procéder à une interpellation musclée de son grand frère.

D’après une source judiciaire. une enquête a été ouverte plus tard dans la journée par le parquet de Paris et elle a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour « violence par personne dépositaire de l’autorité publique et en réunion« .

Publicité

« Aujourd’hui, mon grand frère était victime d’agression policière en bas de chez moi! Voilà comment la police traître les jeunes dans nos quartiers! Se mettre à 8 sur une personne sans défense! Partagez au maximum la vidéo ce genre de délit ne doit pas être un quotidien chez nous », a twitté MHD, alias Mohamed Sylla, qui cumule les millions de vues sur YouTube pour ses musiques d’afro-trap.

C’est une vidéo virale qui dure 42 secondes sur laquelle l’on peut voir deux hommes dos contre le mur. L’un fait de grands gestes avant de se faire sauter dessus par un chien policier et d’être interpellé avec l’autre homme par des fonctionnaires qui leurs portent des coups.

Selon la Préfecture de police, cet incident s’inscrit dans le cadre d’une « opération de contrôle et de sécurisation ». Pour la police locale, les deux hommes ont été arrêtés après « des outrages et des menaces ». Ils ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête distincte ouverte pour « rébellion » et « outrage ».

Omar, le frère du rappeur « reçu des coups un peu partout » pourtant il s’agissait d’un « contrôle simple ». « Ils nous ont dit de nous mettre contre le mur, ce qu’on a fait. Il y avait un policier un peu excité avec son chien. Le chien a commencé à sauter sur tout le monde. J’ai cherché à me protéger et à partir de ce moment-là, ils sont tous venus sur moi« , a déclaré  le jeune homme au micro de BFM TV, à la sortie du commissariat.

Publicité 2

Une bombe lacrymogène a aussi été utilisée « pour faire reculer les gens », à en croire un témoin. Un ami d’enfance du frère de MHD a révélé que les policiers ont « tapé automatiquement alors que les gens n’essayaient pas de frapper le chien« .

 

Crédit photo:  afrikmag

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page