France
A la Une

France : un autre ministre de Macron dans les roues de la justice pour « corruption »

Olivier Dussopt, le ministre français délégué aux comptes publics est accusé de « corruption », de « prise illégale d’intérêt » et de « favoritisme ». L’enquête a été ouverte par le Parquet national financier (PNF), son domicile a été perquisitionné ce mardi 18 août 2020.

Pour avoir reçu deux lithographies d’une valeur de 2000 euros en cadeau en 2017, alors qu’il était maire d’Annonay, de la part de la Saur, une entreprise de gestion de l’eau, qui était alors en négociation avec la ville ardéchoise pour un contrat, le ministre Olivier Dussopt doit faire face à la justice française qui tient contre lui trois chefs d’accusations : corruption, prise illégale d’intérêt et favoritisme.

Olivier Dussopt avait reçu ces deux objets chèrs de la part d’un cadre du groupe Saur, qui intervient dans le secteur de l’eau et de la propreté en France, seulement deux jours avant la signature d’un partenariat avec la société de ce dernier.

Favoritisme ?

En dépit de cette affaire, l’ancien maire fait son entrée au gouvernement à la fin 2017 où il prendra les rênes des Comptes publics. Mais en mai, le site d’information Mediapart, révèle l’affaire, entraînant ainsi l’ouverture d’une enquête par le parquet national financier. Il entrera (encore) récemment dans le gouvernement de Jean Castex.

Olivier Dussopt affirme ignorer la valeur des tableaux qu’il a reçus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page