Ghana

Ghana : les femmes enceintes prennent des pilules pour avoir des bébés à la peau claire

Les experts de la santé ont mis les femmes en garde contre la tendance croissante à prendre des pilules de blanchiment de la peau pendant la grossesse afin d’avoir des bébés à la peau claire.

Les médecins affirment que la consommation de ces pilules pourrait affecter gravement le fœtus et causer des malformations congénitales, y compris des dommages aux membres et aux organes internes.

Publicité

« C’est malheureux, mais ce sont les dures réalités que nous vivons aujourd’hui. Vous trouvez des enfants avec toutes sortes de malformations, certains avec des bras et des membres courts. La pratique est terrible et a des effets négatifs sur le statut du nouveau-né », a révélé le Dr Clarence O. Addo-Yobo.

Le chef du Département de la cosmétique et de la chimie domestique de la Food and Drugs Authority (FDA), a déclaré lors d’une interview accordée à The Mirror que la pratique était en vogue.

Il a noté que cela pouvait provoquer des maladies rénales et hépatiques, des cancers de la peau, des amincissements cutanés et d’autres infections chez la mère.

Les agences de sécurité et la police travaillent ensemble pour arrêter et poursuivre les entreprises et les individus en possession des pilules illégales de blanchiment de la peau.

Le Ghana a fait la Une récemment lorsque les candidats qui se sont blanchis la peau furent disqualifiés à des postes au service d’immigration.

Crédit photo : ghheadlines

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer