Un homme avec 176 enfants fait une demande particulière au gouvernement

6

Un homme qui pourrait être appelé « l’homme le plus fécond d’Afrique », Mustafa Magambo Mutone, a demandé au gouvernement de le soutenir. L’Ougandais, âgé de 65 ans, est le père de 176 enfants, 90 petits-enfants. Il a 13 femmes et 10 copines.

New Vision, une chaine de télévision ougandaise, rapporte que Mustafa, qui attend plus d’enfants, cherche l’aide du gouvernement pour envoyer certains de ses enfants à l’école. « J’ai essayé de nourrir mes 13 femmes et plus de 170 enfants et ce n’est pas facile. Je demande au gouvernement d’envoyer au moins 30 de mes enfants à l’école secondaire et les établissements d’enseignement supérieur », a déclaré Mustafa, homme d’affaires et résident au centre commercial de Kyaterekera dans le district de Kagadi.

Publicité

Un homme avec 176 enfants fait une demande particulière au gouvernement

Dans le but de réduire les dépenses et même de gagner plus d’argent, Mustafa qui compte plus de 40 enfants à l’école primaire, prévoit de construire sa propre école maternelle et primaire. Il a également déclaré qu’il avait environ 10 enfants dans les universités (Makerere, Mbarara et Kyambogo).

Mustafa a cinq paires de jumeaux et ses enfants pourront atteindre 180 avant la fin de l’année car six de ses femmes qui étaient enceintes ont accouché. Dans une récente interview, Mustafa a expliqué qu’il est encore disposé et a l’intention de se marier avec plus d’épouses. « Deux de mes femmes qui ont donné naissance à des jumeaux sont à Kampala et Isingiro, travaillant comme sages-femmes, tandis que deux autres – Haniffer Kabasomi et Jane Tuhaise – travaillent comme infirmières. Ma plus jeune femme a 25 ans et l’aînée a 50 ans, mais j’ai eu 10 copines avant de me marier officiellement ».

Selon lui, son premier enfant est âgé de 49 ans, alors que les plus jeunes sont des jumeaux de quatre ans. Il a également noté qu’il a plus de 90 petits-enfants et qu’il a un cahier spécial où il enregistre les noms de ses nourrissons soit à l’intérieur du pays soit à l’extérieur, parce qu’il a des femmes en République démocratique du Congo, au Rwanda et au Burundi.

Publicité


Il a déclaré que l’un des défis auxquels il est confronté est la longue distance car certaines de ses femmes vivent dans différentes régions du pays. « Je reçois environ 10 appels tous les jours de femmes différentes qui veulent de l’attention, mais je ne peux pas être partout. J’ai sept femmes à Kagadi. Je n’ai aucun `problème pour prendre soin d’elles parce que certaines d’entre elle se soutiennent puisqu’elles travaillent »

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

6 commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X