DiversSociété

Un homme en justice pour s’être enfui sans payer sa facture après avoir mangé et bu

Un délinquant en série a été traduit en justice devant un tribunal de Kibera, au Kenya, pour avoir disparu sans payer ses factures après avoir mangé et bu dans un restaurant.

Le suspect aurait passé cinq heures à faire la fête au restaurant-bar Bila Shaka. Owiti, qui était accompagné d’une compagne, s’est présenté au bar vers 11 h 30 et qu’on leur a servi plusieurs boissons et nourriture. Le tribunal a appris que «Owiti avait contracté une dette envers le bar et restaurant Bila Shaka d’un montant de 19 050 Ksh après avoir consommé des boissons et de la nourriture en prétendant faussement qu’il était en mesure de les payer et n’a pas honoré le paiement.»

Ils auraient commandé des boissons chères et y ont passé du bon temps avant qu’Owiti ne disparaisse mystérieusement sans laisser de trace. La dame qui était avec lui s’est également excusée pour se rendre aux toilettes et a disparu. La superviseure a attendu et les a appelés mais les appels sont restés sans réponse la forçant à informer la police.

Les enquêtes ont conduit à l’arrestation d’Owiti et à sa présentation au tribunal où il a plaidé non coupable, mais l’accusation a déclaré au tribunal qu’Owiti avait été reconnu coupable du même crime en 2019. C’était la troisième fois qu’il pénétrait dans un bar et commandait de la nourriture et  boissons à crédit. Le juge Philip Mutua a noté que l’accusé devrait être puni pour avoir répété le même délit.

LIRE AUSSI: Un constructeur détruit la maison qu’il construisait après que le propriétaire ait refusé de le payer

Le tribunal, qui a examiné la circonstance répétitive du même délit, lui a accordé une caution en espèces de 50 000 Ksh en attendant le 28 décembre pour le verdict.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!